Didier Durmarque, philosophe, auteur d’une récente « Philosophie de la Shoah » propose un séminaire qui pose une approche philosophique de la Shoah qui interroge les structures de la modernité et cherche à dépasser le piège de la concurrence victimaire…

Comment la destruction des Juifs d’Europe constitue une affaire pour la raison? Plus fondamentalement, comment le génocide juif est-il une affaire de la raison, un universel négatif, un accomplissement paroxystique, et non un accident de la modernité occidentale, et par là même un renouvellement de la question de l’Être?

Il s’agirait alors de faire de la Shoah un prisme, une optique qui fait voir de l’homme, de la société et de l’Etat, voire met à l’épreuve la question de l’Être. Penser une anthropologie, une immanence et une transcendance à partir de la Shoah. Tel est le programme de ce séminaire.

Février à juin 2016

  • Le Mémorial de Caen et l’Université Populaire de Caen proposent : Penser la Shoah.
    Lieu: Mémorial de Caen: amphi 30-40 – Horaire: 19h-21h
  • 03/02/16 : D’une relation entre philosophie et Shoah, à une philosophie de la Shoah,
  • 24/02/16 : Anthropologie de la Shoah,
  • 09/03/16 : La Shoah comme prisme de l’Etat et de la société moderne,
  • 23/03/16 : La Shoah comme renouvellement de la question de l’Etre,
  • 20/04/16 : La question de la technique à partir de la Shoah #1,
  • 11/05/16 : La question de la technique à partir de la Shoah #2,
  • 01/06/16 : La question de la chambre à gaz comme objet particulier #1,
  • 15/06/16 : La question de la chambre à gaz comme objet particulier #2.

A destination des enseignants de l’académie de Rouen (P.A.F. 2015- 2016)

– Les structures discursives des génocides nazis et la question de l’obéissance à l’autorité.

2017

  • Colloque de deux jours: : le camp de Vittel et sa relation à Auschwitz. Ville de Vittel (88).

(Infos à venir)