L’équation est simple, le Hamas terroriste veut la guerre, tous ceux qui l’appuient sont ses complices.

Je ne peux pas imaginer un seul instant que tous ces politiques, et tous ces journalistes n’aient pas compris le sens qu’à voulu donner le Hamas, en organisant ces manifestations violentes à sa frontière avec Israël.

Il ne suffisait même pas de l’analyser, le Hamas lui-même l’avait annoncé officiellement, il s’agissait pour lui, tout simplement d’envahir avec sa population civile, un pays souverain, Israël, pour récupérer « leur pays volé et au passage y tuer tous ses habitants, rien de moins.

Alors analysons une par une, pour les plus importantes, ces réactions de condamnations d’Israël qui, c’est un comble, a tout fait pour éviter le lynchage de son peuple.

Prenons l’ONU, le Conseil de Sécurité vient de faire une minute de silence pour les victimes à Gaza, c’est dans la logique de « ce machin » comme disait De Gaulle, l’UNRWA comme l’ONU ont mis en place depuis le début de ce conflit, un système qui permet aux arabes qui vivaient en Palestine mandataire, de vivre à ses dépends, et qui les découragent de rentrer dans le rang, de s’installer là où ils sont depuis, ce qui fait qu’ils font de ce conflit un conflit perpétuel.

Heureusement quelques pays commencent à en avoir assez de financer ces organisations, la Suisse venant de rejoindre les USA, dans le but de cesser ces financements qui ne servent qua envenimer et à perpétuer cet état de guerre.

L’ONU se fait donc le complice du Hamas, elle encourage donc cette organisation terroriste dont elle a très bien compris le but, à continuer d’envoyer se faire tuer sa population civile qui sert de boucliers humains, on ne doit le nombre « faible » de victimes civiles, qu’au fait qu’Israël a utilisé des moyens très sophistiqués pour reconnaître le bon grain de l’ivraie, a savoir les terroristes et non leurs boucliers humains, en faisant appel à ses meilleurs tireurs d’élite.

Parlons de la réaction de la France et de son Président, M.Macron, il est furieux qu’après son voyage aux USA, Trump n’ait pas pris en compte son souhait de ne pas se retirer de l’accord sur le nucléaire iranien.

Mais si Macron a pris cette position si tranchée contre les « violences commises par Israël » alors que d’habitude, lui qui connaît le sens des mots et leur portée, est plus moderé, il se rend compte, que non seulement il a perdu un peu la face, mais surtout qu’il a aussi beaucoup perdu au plan économique, il se frottait les mains des contrats déjà signés avec l’Iran, et il les voit remis en cause par les sanctions américaines, donc obligation pour lui de se rapprocher d’autres éventuels alliés et des pays arabes pour remplacer tous les contrats qu’il va perdre…

On peut le comprendre et ne pas trop s’en offusquer, il s’agit quand même des intérêts de la France, donc des nôtres et de nos enfants aussi, raison pour laquelle je déconseille au CRIF d’organiser une manifestation de soutien a Israël qui ne sera pas bien comprise encore une fois, tant la désinformation a été grandiose et magnifiquement orchestrée, ce ne sont pas quelques centaines de manifestants qui changeront quelque chose, le mal est trop profond.

Pour finir, je dirai que tous ces complices du Hamas sont les coupables de la situation, pour que les israéliens, seuls souverains pour faire la paix, arrivent un jour à faire quelques concessions aux arabes qui vivent dans les territoires recouvrés, il faudrait qu’un jour ils se rendent compte que leurs condamnations d’Israel éloignent la paix plutôt que de la rapprocher… Alors question :

Veulent-ils réellement la paix ? J’en doute !