Avec le nouvel an juif, différentes associations tentent de venir en aide aux plus démunis.

Partout en Israël et dans les communautés juives du monde, s’organisent des collectes d’argent ou de produits alimentaires pour aider les familles dans le besoin, afin que tout le monde ait de quoi préparer un repas de fête digne de ce nom pour cette grande occasion.

Invitée par un ami, je me suis rendue à plusieurs reprises au sein de l’association ’Shorashim’.

Shorashim est une organisation à but non lucratif dont les bénévoles se rencontrent deux fois par an, à l’occasion des fêtes du nouvel an et de Pessah.

Pour chacune de ces grandes occasions, les bénévoles distribuent plus de 1 000 des colis de nourriture et bouquets de fleurs – mais aussi des sourires – aux personnes âgées isolées et à des familles monoparentales en difficulté vivant à Tel Aviv et dans les alentours.

Première étape: installer les cartons qui seront bientôt remplis des dons alimentaires

Durant le mois qui précède le nouvel an, les bénévoles organisent des collectes de nourriture, notamment auprès des entreprises israéliennes et des agriculteurs.

Cela n’empêche pas un grand nombre de donations individuelles. Les bénévoles tentent de récolter des produits alimentaires de bases, mais aussi de produits qui caractérisent l’esprit des fêtes. Pour Rosh Hashana, l’association reçoit des pots de gefilte fish par centaines !

Pendant la semaine qui précède la distribution des colis, les bénévoles sont aidés par de nombreux volontaires qui vont les aider à préparer, empaqueter et distribuer les dons.

Sur l’affiche: « Un pour tous et tous pour un »

Le grand jour arrive, celui qui mobilise le plus de volontaires, celui de la livraison. En pleine tempête de sable, à 5h30 du matin, bénévoles et volontaires sont déjà sur place.

Je vois des couples, des familles, venues aider avec leurs enfants, un groupe d’ultra costauds, surement des body builders, et même des policiers. Tout le monde se met au travail. Il faut réceptionner les produits frais, comme le pain et le poulet, les répartir avec le reste dans les quelques milles colis. D’autres volontaires commencent à arriver. Parmi eux, une unité de l’armée est venue prêter main forte.

Soldats apportant les fleurs

Soldats apportant les fleurs

Sur le parking, c’est environ 400 voitures (et aussi une dizaine de scooters) qui vont défiler pour réceptionner les colis. Chaque chauffeur reçoit une carte et une lettre lui indiquant les adresses et les noms des personnes chez qui il devra se rendre.

C’est une impressionnante démonstration de solidarité, solidarité dont nous devrions tous faire preuve plus souvent car hélas, si nombreux sont ceux qui encore aujourd’hui vivent dans des conditions difficiles.

carriste

Sortie des colis

Arrivée des volontaires qui vont livrer les colis

Arrivée des volontaires qui vont livrer les colis

Bonne et douce année à tous !