Mais quelle mouche a donc piqué Roger Cukierman? Depuis quand un responsable (et pas n’importe lequel… le chef!) et son parti n’ont-ils rien à voir l’un par rapport à l’autre et réciproquement ? Comment l’un peut être irréprochable et l’autre injustifiable? Et puis on ne peut manquer de s’interroger… Cette « empathie compréhensive » s’applique-t-elle également aux autres leader de l’axe « vert-rouge-brun » ?

C’est d’autant plus incompréhensible que Dominique Reynié, le directeur général de la Fondapol (Fondation pour l’innovation politique) a bien montré que la société française comprend en fait trois foyers très actifs d’expression de l’antisémitisme.

En premier lieu, les proches du Front national et les électeurs de Marine Le Pen en 2012. Le second foyer se trouve parmi les Français musulmans et, en troisième, mais dans une moindre mesure, les proches du Front de gauche et les électeurs de Jean-Luc Mélenchon en 2012.

Serge Klarsfeld a su trouver les mots justes et simples pour exprimer ce qui est de notoriété publique, à savoir que  » ..Mme Le Pen n’a pas rompu avec son père. Elle dirige le Front national qui porte le passif des prises de position antisémites du père qui est président d’honneur du Front national… ».

Non moins affligeante, la sortie de Roger Cukierman contre les jeunes musulmans qui seraient seuls responsables des actes de violence, de tous les violences.

Certes l’honnêteté impose de reconnaître qu’il n’a pas mis en cause tous les musulmans. Magnanime, il a même admis qu’il ne s’agissait que d’une infime minorité et il a reconnu que les musulmans sont les premières victimes de cet état de fait. « …Toutes les violences, et il faut dire les choses, toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans, et bien sûr c’est une tout petite minorité de la communauté musulmane et les musulmans en sont les premières victimes… ».

Malgré ces restrictions, le mal est fait. Un responsable politique se doit d’être… RESPONSABLE et de connaitre les lois de la communication, à savoir qu’il faut anticiper la réception du message et ne pas se préoccuper que de son émission.

Comment douter de la façon dont de tels propos seront accueillis? Comment ne pas mettre en parallèle cette relative complaisance à l’égard du Front national en ménageant son numéro 1 et la virulence symbolique des ses propos à l’égard des musulmans dont l’appartenance à la France n’est pas même mentionnée?

Et tout ça, qui plus est, pour une assertion qui est fausse. Il y a quelques jours à peine, un cimetière juif a été profané quelque part en France profonde, à Sarre-Union. Que je ne ne sache, les jeunes profanateurs n’étaient pas des Français de confession musulmane !

Roger Cukierman a réussi le tour de force de mettre les institutions juives (je ne parlerai pas de communauté) en porte-à-faux vis à vis de la France démocratique, celle qui a défilé le 11 janvier dernier, celle qui nous a réchauffé le cœur après de longues années de froideur d’un isolement relatif et, simultanément, vis à vis de nombre de Français musulmans qui n’en peuvent plus.

La Paix Maintenant condamne ces propos approximatifs qui ne peuvent que heurter la sensibilité de tout Français doté d’une once de bon sens