Monsieur ATTALI,

Vous venez d’écrire :

« Rien ne justifie les massacres des civils, à Gaza, comme en Irak, en Syrie et ailleurs. Ils ne produisent que de la haine et doivent cesser.

Mr ATTALI je souhaite vous suggérer quelques autres  « Rien ne justifie «  pour vos prochaines indignations qui je l’espère seront moins sélectives :

Rien ne justifie de tirer des roquettes sur des habitations civiles dans le but de tuer le maximum de civils.

Rien ne justifie de creuser des tunnels qui arrivent à proximité de votre résidence dans le but d’émerger subitement et d’effectuer un carnage dans la population.

Rien ne justifie de prendre des enfants pour s’en servir comme boucliers humains.

Rien ne justifie de tirer des roquettes à partir d’écoles et d’hôpitaux. C’est l’ONU qui a dit avoir découvert des stocks dans au moins 2 écoles, affirmant qu’ils allaient enquêter.

Rien ne justifie de cacher des armes dans des mosquées ?

Rien ne justifie que les dirigeants du Hamas soient planqués dans des hôtels de luxe au Qatar soient dans les souterrains de l’hôpital Shiffa de Gaza pendant que leur population souffre.

Rien ne justifie que le Hamas empêche les occupants d’évacuer leur maison quand Israël prévient d’un bombardement imminent, parce que l’endroit a été utilisé pour tirer des roquettes.

Rien ne justifie que des ambulances soient utilisées pour faire circuler des combattants du Hamas.

Rien ne justifie que le Hamas ne publie aucun chiffres sur la perte de ses combattants mais annonce des chiffres globaux.

Rien ne justifie l’amalgame que vous osez faire entre Gaza, l’Irak, la Syrie et l’ailleurs.

Rien ne justifie qu’on critique Israël pour son « petit » nombre de victimes alors qu’Israël a si brillamment et si efficacement investi dans ses systèmes de défense, ses alarmes, ses protections renforcées, et ses systèmes d’interception de roquettes et a réussi à minimiser ce nombre.

Rien ne justifie que les cessez-le-feu soient violés les uns après les autres.

Et surtout Monsieur ATTALI, Rien ne justifie une telle prise de position partisane et biaisée de votre part.

Alors que vous auriez pu vous retirer fier et avec les honneurs vous partirez avec le déshonneur d’un juif honteux sur la pointe des pieds après avoir blessé et trahi la communauté dont vos ancêtres étaient issus.