Note personnelle : Nous ne devrions pas essayer de raisonner sur la foi

Les premiers philosophes grecs s’appuient sur la raison pour comprendre le monde qui les entoure, substituant aux idées conventionnelles des explications rationnelles. Mais, si le raisonnement philosophique permet de justifier des croyances religieuses, il permet aussi de les contredire. Par ailleurs, la raison n’est pas capable à elle seule de tout expliquer.

« Ne cherche pas à comprendre afin de croire, mais crois afin de comprendre, » Saint-Augustin

Au départ, les philosophes grecs de l’Antiquité recherchaient des explications rationnelles en lieu et place des croyances traditionnelles, cela ne semble pas constituer une menace pour leur religion. Depuis, avec l’Essor de la théologie, celle-ci prend le pas sur la philosophie et l’héritage des philosophes grecs est considéré avec méfiance, voire souvent hostilité.

Lentement, les idées de Platon et d’Aristote sont acceptées, mais le raisonnement philosophique (qui est décrit comme un don de Dieu) sert largement à justifier de manière rationnelle des articles de foi, comme l’existence de Dieu.

Pour moi, il n’y a conflit entre foi et raison que lorsque la raison prétend pouvoir déterminer quelle est la vraie manière de vivre en rapport à… parmi toutes celles proposées dans le monde.

Il n’y a aussi conflit entre elles que lorsque la foi prétend pouvoir se passer d’une analyse précise et aussi neutre que faire se peut de ce à quoi elle se rapporte. Tel est par exemple le cas lorsqu’elle décide que toute la Bible est parole de Dieu et nie les contradictions qu’elle contient. Tel est encore le cas lorsque la foi décide qu’il ne peut pas y avoir d’évolution parce que le cosmos a été créé en 6 jours…

NB : Lorsque les arguments rationnels et scientifiques sont rejetés en vertu du dogme religieux ou politique, le débat n’est pas possible.