« Nouvelle couche de morts. Aux yeux du monde qui ne voit plus son impudeur. Avant de recouvrir les couches des morts. De leur mort. D’homme, de femme, d’enfant. Parce que les enfants juifs ne valent pas les autres enfants. On a le droit de les faire creuser nus leurs tombes dans la terre. Lorsque les autres enfants creusent des trous dans le sable.»

Bernard Abouaf, directeur de la Rédaction sur Radio Shalom, accueille Freddy Win écrivain et poète travaillant sur la psychogénéalogie liée à la Shoah:

Son texte complet se trouve ICI