Le temps est venu pour le monde musulman de dire au monde entier, quelle est l’islam qu’il propose à l’humanité toute entière.

L’islam, nous dit-on est une religion monothéiste, donc soumise au Créateur de l’univers.

La suite logique de cette soumission voudrait que l’islam s’inscrive dans les voies du créateur qui fait de l’homme celui qui achève et protège la création. Mais les images qui nous sont projetées au fil des années nous laissent dubitatifs quant à cette mission de l’islam.

En effet, comment peut-on ôter la vie à son prochain, le priver d’une éducation saine et du droit basic de parler librement, parce qu’il ne partage pas la même foi religieuse que vous. Les faits se succèdent qui ne donnent guère à l’islam une image positive et prometteuse.

Dans l’actualité de ces derniers temps, les faits parlent d’eux-mêmes.

En Afrique

Les mouvements djihadistes sévissent sans qu’aucune voix officielle de l’islam ne s’élève pour les condamner et les combattre. Les derniers événements au nord du Nigéria qui font état d’un enlèvement de plus de 200 jeunes filles lycéennes pour les convertir de force à l’islam et en faire des esclaves constituent de graves crimes contre l’humanité.

Selon leurs déclarations le groupe Boko haram qui dit agir au nom d’Allah, s’est fixé pour mission de combattre l’occident en détruisant les écoles du Nigéria, lieux de la saine éducation.

Vidéo à voir le sur le site anglophone de The Guardian

En Malaisie

Depuis des siècles les chrétiens malaisiens utilisent le mot « Allah » pour dire Dieu.

Mais l’usage de ce mot leur est de plus en plus interdit ! C’est le droit basic de la liberté de parole qui en prend pour ses grades.

En Egypte

Mohammed Badie, Guide suprême des Frères musulmans, a prononcé une allocution devant le tribunal, le 18 mai 2014 dernier, rejetant les accusations portées contre lui et d´autres membres du mouvement.

Dans des extraits du procès, diffusé sur Internet, Badie affirme : « Nous avons combattu seulement les juifs… à présent, nous sommes accusés d´avoir comploté avec le Hamas contre le peuple égyptien. C´est un pur mensonge.

Nous n’avons combattu que les juifs, et Kamel Al-Sharif peut témoigner de la conduite des Frères musulmans pendant la guerre [de 1948] en Palestine. Nous avons combattu les juifs. »

Vidéo à voir le site de MEMRI.

Les juifs, ne sont-ils pas des êtres humains ?

Certes, ces images ne tranchent pas fondamentalement avec celles projetées par l’histoire des débuts de l’islam, dont l’expansion s’est faite dans la violence.

En effet, le début du 7ème siècle va voir la naissance de l’islam dont le Prophète sera lui-même armé, chef de guerre et chef politique.

Entre l’an 627 et l’an 631, il va soumettre à travers de violents combats, ceux des arabes, des chrétiens et des juifs qui ne partagent pas ses opinions religieuses.

Après sa mort, ses successeurs lui emboitèrent le pas en répandant l’islam par de foudroyantes guerres de conquêtes. En dix ans, la Syrie, l’Egypte et l’empire babylonien tombèrent entre leurs mains.

Mais, il faut reconnaitre que la violence n’était pas seulement du côté de l’islam.

Car le monde chrétien a connu lui aussi ses moments de violences. Il y a eu les croisades au moyen âge (les pèlerinages armés), l’inquisition, et les guerres de religions en France dans la seconde moitié du XVIème siècle entre catholiques et protestants.

Cependant, les chrétiens ont abandonné les armes de guerres pour les débats d’idées. De nos jours, l’expansion de la foi chrétienne se fait sans violence. C’est à ce type de reconversion que nous invitons l’islam : une religion de paix, de tolérance et de promotion humaine.

Le monde attend de meilleures images de l’islam. Il faudra extraire s’il est encore possible, toutes ces images toxiques qui ne font qu’aggraver la dégradation du visage de l’islam.

Le dire, ce n’est pas être islamophobe.

Il s’agit pour nous, de contribuer à la mobilisation de la communauté internationale toute entière contre les crimes contre l’humanité.

Trop de familles endeuillées, trop de personnes meurent au nom d’Allah.

Les libertés individuelles sont de plus en plus réduites en terre d’islam. Ce n’est pas ce 21ème siècle que nous appelons de tous nos vœux.