Comme dit le proverbe africain : « Là où les racines sont conservées, les fruits sont de bonne qualité ». Quand nous parlons de la Torah, c’est de la sagesse ancestrale que nous parlons.

Ce qui nous lie d’avec les Juifs occidentaux et d’ailleurs, est notre amour partagé pour la Torah. Cela fait de nous des amis, de la famille et crée des liens qui se prolongent. La Torah crée des modèles sociétaux où des normes morales élevées et des réalisations devraient être affichées et pratiquées.

Nos jeunes viennent devant leurs aînés. Chaque aîné et membre de la famille mâle vient et fait des courroies de Tefilin autour du bras du jeune homme. Chacun le bénit. Ce jeune est censé se souvenir de ce moment durant toute sa vie d’adulte, chaque fois qu’il met ses Tefilin. L’initiation est essentielle pour nous.                             

Les filles passent par leurs propres rituels d’initiation auprès des femmes, pour devenir elles-mêmes des femmes. Tout en fonction de leurs traditions. Nous aimons la Torah, ses lois, ses sages, son héritage écrit et oral. Mais nous sommes également liés par notre engagement profond pour le développement du continent africain.

Toutes nos cultures et traditions africaines doivent pouvoir participer au développement positif de l’ensemble du continent. Jusqu’à ce que nous atteignions le respect et l’harmonie pour et dans toutes les communautés africaines.

Chaque communauté juive d’Afrique cherche à être une source d’inspiration pour toutes les autres communautés de son propre pays. Nous sommes fiers de nos pays et nous souhaitons contribuer au bien-être de nos nations et de nos États. Nous sommes confiants dans les biens que la Torah peut procurer.