Au sein du Moyen Orient,  il existe qu’une seule démocratie, un seul pays ou réellement le citoyen peut faire ce qu’il veut faire, ce pays c’est Israël.

Lorsqu’on regarde les pays aux alentours, le Liban dont une organisation terroriste dirige le pays et pousse son pays à détester Israël.

Ensuite la Syrie qui est en pleine guerre civile des milliers de morts et personne ne bouge le petit doigt pour aider les civils qui sont malgré eux exposés à une guerre entre islamistes extrémistes.

Seul Israël qui offre des soins prés de la frontière nord syrienne pour les souffrants et les blessés de guerre.

La Jordanie, deuxième partenaire d’Israël pour une paix durable, signée en juillet 1994 sous la direction de Yitzhak Rabin et son ministre des Affaires étrangères, Shimon Peres avec le roi Hussein, ce fut une belle époque.

Aujourd’hui, la Jordanie a expulsé l’ambassadeur Israélien Daniel Nevo, en raison des tensions au sujet de l’esplanade des mosquées à Jérusalem. Le Waqf a sous son contrôle l’esplanade des mosquées ou se situe la mosquée Al Aqsa, plus connue sous le nom du Dôme du rocher.

Enfin arrive l’Egypte frontière sud d’Israël, riche d’histoire et de mythologie, en paix avec Israël depuis le 26 mars 1979 traité signé à Washington par Menahem Begin et El Sadate, depuis la signature les deux pays se portent bien mais depuis le début du printemps arabe et la montée des groupes islamistes extrémistes des tensions aussi ont vu le jour malheureusement.

Récemment l’Egypte a rejeté l’existence même du Hamas qui est je pense une bonne nouvelle à la face du monde les gens vont enfin comprendre que le Hamas est une entité terroriste qui veut uniquement la destruction et la diffusion de la haine envers Israël.

Bientôt, il y aura peut être un autre pays la Palestine qui sera à la frontière est d’Israël, je pense qu’on peut arriver à une paix sincère mais lorsque l’on fait un petit saut dans le temps on se rend compte que le partenaire, le voisin n’est pas vraiment prêt à apposer sa signature.

Je m’explique, Ehud Barak en novembre 2000 avait proposé un retrait d’Israël de toute la Judée Samarie, cette proposition avait été catégoriquement  rejetée par Yasser Arafat.

Un autre fait historique important en 2008. C’est Ehud Olmert qui propose à Mahmoud Abbas un plan de retrait unilatérale et la scission de Jérusalem en deux, mais encore une fois ce plan est rejeté par les palestiniens.

Aujourd’hui ce que demande Israël, c’est que les palestiniens reconnaissent Israël comme Etat nation du peuple juif ou est le problème, la reconnaissance leur pose problème?

Nous sommes prêts à reconnaitre l’Etat de Palestine et à signer un accord définitif avec eux, mais eux le sont-ils vraiment ?

A l’heure où j’écris ces lignes, Israël est victime de boycott  initié par les pays les plus civilisés de la planète. Pourquoi ? A cause de la transmission de la Haine des groupes extrémistes islamiques en Europe et aux Etats-Unis, le pays en souffre, nous ne sommes pas fautifs du pessimisme et de la haine de ces groupes.