Lors d’un récent voyage en Israël, j’ai pu parcourir plus de 1200 kilomètres. Observant le paysage autour de moi, j’ai rapidement réalisé que nous passions souvent à proximité des territoires palestiniens et parfois même traversions certaines agglomérations arabes.

C’était comme si quelqu’un avait arraché des pages de la Bible et fait avec des panneaux de signalisation indiquant des rues et des villes, bien réelles et en 3D, tells que la Galilée, la Mer Morte, le Jourdain, Ashdod, Jérusalem, Jéricho, Ramallah, Gaza, Jaffa, Modi’in etc.

Je suis tout particulièrement tombé amoureux de la “vieille ville” de Jérusalem. Sa vaste palette de couleurs mélangées à une myriade de parfums formait une toile de fond parfaite à l’alchimie mystérieuse des relations multi-millénaires des Juifs, des Arabes et des chrétiens présents en ce lieu.

Nous avons fait l’expérience de dîner successivement dans des restaurants arménien, juif et arabe. Si vous me demandez de vous dire où la nourriture y était la meilleure? La réponse serait sincèrement…. OUI (aux trois) !

Bien que la crise au Moyen-Orient soit bien réelle et la politique d’Israël loin d’être parfaite, à bien observer la vie locale et quotidienne des habitants, de toute évidence, Juifs, Arabes et chrétiens partagent de fait leurs cultures, leurs patrimoines et même bien plus encore chaque jour.

Cela tranche avec ce que l’on peut entendre habituellement lorsque l’on est loin. Cette proximité de fait, cette cohabitation “contrainte” conduisant à un étrange “mélange” entre ceux qu’on présente en perpétuel conflit, mérite le détour et l’attention particulière de tous les visiteurs.

Malheureusement, pendant mon séjour en Israël, il m’a également été montré une vidéo produite afin de promouvoir une conférence prévue en juillet 2015, pour de jeunes adultes. Cette vidéo était présentée comme produite par l’organisation « Christ at the Checkpoint-Young Adults » ou CaTC-YA. Celle-ci est une association chrétienne basée à Bethlehem qui fait, d’après elle, la promotion de la paix entre Juifs et Arabes.

Même si je dois admettre que je ne pouvais pas comprendre les commentaires en arabe en seconde partie, le montage vidéo du début suffira à bouleverser tout partisan de la vérité sur le Moyen-Orient. La vidéo est assez courte (2 minutes) et reprend même certaines de ses images en boucle.

Pour autant, le message que cette vidéo tente de faire passer risque fort de vous dégoûter. Très clairement, les images montrent Israël comme égal à l’État Islamique aussi bien dans l’intensité de sa violence que dans la violation des droits humains.

La vidéo montre notamment des tueurs de l’État Islamique qui se préparent à décapiter une rangée “d’infidèles” habillés de ces infâmes combinaisons orange, juxtaposés aux images d’Israéliens qui filtrent des Palestiniens à un barrage de contrôle.

Puis, un autre plan montre des hommes brandissant le drapeau noir de l’État islamique, suivi par un cortège de véhicules israéliens affable d’un drapeau israélien flottant dans le vent, faisant une sorte de connexion pas si subliminale.

Cette tentative de brosser un parallèle entre l’État islamique et Israël ne peut pas être ignorée ET ne doit pas être occultée. C’est un nouveau coup bas orchestré par le Palestinisme Chrétien. Ce parallèle honteux avait déjà été présenté d’une autre façon par Stephen Sizer (l’un des plus éminent représentants du CaTC), lorsqu’il avait comparé Israël à l’État Islamique et avait même déclaré que les sionistes chrétiens n’étaient autre que des djihadistes chrétiens.

“Christ at the Checkpoint” est une conférence qui s’est tenue une première fois en 2010 et qui continue d’avoir lieu tous les deux ans.

Celle-ci est parrainée par Bethlehem Bible College (BBC). La prochaine conférence officielle de CaTC devrait avoir lieu en Mars 2016 avec pour thème: “l’Évangile face à l’extrémisme religieux”. En attendant, un groupe de jeunes adultes, partageant les mêmes objectifs et les mêmes convictions, fait la promotion d’une autre conférence en 2015. Leur vidéo est affichée sur leur page Facebook et sur la chaîne YouTube de CaTC.

Cela pose bien entendu un problème très sérieux à propos de l’intégrité du collège biblique de Bethlehem. Comment, en effet, peuvent-ils prétendre être chrétiens et promouvoir une aussi virulente diabolisation du peuple juif et d’Israël ?

Il y a certes toujours la possibilité que cette vidéo ait été produite par un groupe de soutien pas nécessairement officiellement affiliés à CaTC ou BBC (quoiqu’elle soit actuellement présente sur la chaine YouTube de CaTC).

Si cependant, le lien était avéré, nous serions dans l’attente d’explication de CaTC ou de BBC. Je crains toutefois un silence qui en dirait long sur leur position dans cette affaire.

Je ne peux que m’interroger et interpeler même CaTC et BBC : “De quel « Christ » voulez-vous parler dans « Christ au Checkpoint » et quelle « Bible » utilisez-vous pour en valider les arguments ?

” Si CaTC et la BBC ne prennent pas clairement leurs distances de ces attaques diffamatoires et non bibliques, ils ne feront que confirmer leur positionnement antisémite. Cela obligera un grand nombre d’évangéliques plus ou moins crédules et plus ou moins bien informés à faire des choix, lesquels ne seront pas sans conséquences.

Continueront-ils à soutenir et à assister à une telle conférence qui explicitement compare Israël à l’État islamique ? J’espère bien que non !

Vous ne pouvez prétendre ignorer ces choses plus longtemps sans perdre toute crédibilité et ruiner votre propre réputation. Mais là encore, dans un monde où le politiquement correct et la “tolérance” se mesurent au niveau de haine que l’on porte à Israël et aux Juifs, je crains de demander l’impossible.

En attendant, si vous voulez savoir ce qui se passe en Israël, commencez par lire votre bible, puis envisagez de faire vous-même un voyage dans le pays et vivre une partie de ce que je viens d’expérimenter ces quelques jours.

Au fil de nos déplacements, je me suis trouvé très proche des villes de Ramallah et Jéricho (sous contrôle de l’Autorité palestinienne). “Proche” ne signifie pas pourtant “dedans”, car, en ces villes, les Juifs n’y sont pas les bienvenus. Tandis qu’au sein de nombreuses agglomérations israéliennes, Arabes et Juifs cohabitent dans une paix relative, mais réelle. Bien entendu, ce genre de sujet a bien peu de chance d’être traité lors de ces conférences organisées par CaTC!

Le thème annoncé de la prochaine conférence de “Christ au Checkpoint 4” est « L’Évangile face à l’extrémisme religieux. » Si l’on considère la vidéo odieuse qui vient d’être mise en ligne comparant Israël à l’État Islamique, il est à parier que “l’extrémisme religieux” dont il est question se rapporte probablement à celui des “sionistes” en tout genre et à Israël.

En définitive, cela n’a pas vraiment d’importance. Que vous suivez Yéchoua’ (Jésus) ou non, le fait est que Yéchoua’ est né bien juif et non palestinien.

Il est né en Eretz Yisrael pas dans des “territoires palestiniens”. Yéchoua’ a enseigné à ses disciples à aimer leurs ennemis et à prier pour ceux qui les persécutent (Matthieu 5:44) – des propositions qui semblent à l’antipode de ce que présente les partisans de CaTC dans leurs vidéos. Alors, vraiment, quel “Christ” est véritablement à leur checkpoint ?