Chers amis,

Dimanche auront lieu les élections au Consistoire de Paris. Ces élections sont depuis quelques semaines une foire d’empoigne entre les différents candidats.
Vous me direz qu’il est normal que lors d’élections des idées s’affrontent et je suis d’accord avec vous.

Il est vrai que moi aussi j’ai pris part à cette discussion entre les différents candidats car je pensais naïvement que les élections pouvaient faire avancer certaines choses.

Malheureusement, j’ai compris que ce Consistoire qui, devait à la base, regrouper les Juifs de France n’a réussi, et cela depuis un grand nombre d’années, que de diviser la communauté juive.

Quelques exemples :
Les libéraux : On peut être ou ne pas être d’accord avec eux mais n’en déplaise à certains, ces personnes sont juives. Alors pourquoi un Consistoire qui se dit fédérateur invite un rabbin qui quelques jours auparavant disait que les libéraux sont pires que les négationnistes iraniens

Attentat de l’Hyper cacher et de Charlie Hebdo
Beaucoup de victimes ont été assassinées car juives. Les terroristes n’ont pas fait de distinction entre les juifs orthodoxes, libéraux et athées.

Au lendemain de ces attentats, comment pardonner que lors de l’office à la synagogue de la Victoire, seules les photos des victimes de Charlie aient été mises sur les affiches. Comment pardonner que les victimes juives de Charlie étaient absentes de photos ? Il est vrai qu’elles n’étaient soit pas religieuses soit libérales

Les finances du Consistoire
Le Consistoire vit des dons de la Communauté et lorsque nous lisons, entendons les différents candidats, nous sentons plus qu’un malaise au sujet des finances. Comptes non publiés, multitude de sociétés et d’associations. Le site internet du Consistoire ne publie pas ses comptes comme toute association devrait le faire. On a le droit de se poser des questions

La gouvernance des synagogues
De plus en plus de synagogues ont une gouvernance d’un autre temps : les présidents et les membres des bureaux ne sont pas élus, les comptes ne sont pas publiés.

Ceux qui fréquentent les synagogues peuvent observer qu’elles se vident, que souvent il n’y a même plus 10 hommes pour faire la prière et personne ne se pose la question de savoir pourquoi.

La désertion des synagogues
Beaucoup de candidats discutent pour savoir comment faire venir les Juifs dans les synagogues mais ces discussions ne servent à rien car la première question que l’on doit se poser est pourquoi les juifs désertent les synagogues. Difficile pour certains présidents de communautés de se poser cette question car cela pourrait montrer leur échec.

Pourquoi le Consistoire et les Institutions juives ne ressemblent pas au peuple juif
Comme beaucoup, je n’ai plus envie de fréquenter les synagogues, de voir toujours les mêmes personnes qui ne sont là que pour les photos.

Comme beaucoup, je me sens étranger au Consistoire qui me rejette car je ne suis pas religieux.
Comme beaucoup, je me rends compte que le Consistoire ne me représente pas.
Et comme beaucoup, j’ai envie de dire au revoir au Consistoire et aux Institutions juives de France qui ne s’occupent que d’elles et non du peuple juif.

En conclusion, c’est avec tristesse que comme beaucoup je vais m’éloigner de cette communauté institutionnelle car elle ne ressemble pas aux juifs simples comme moi.