Lag Baomer est la commémoration de la mort du grand kabbaliste, Rabbi Shimon Bar Yochai, qui a écrit le Livre du Zohar. La révélation de Rabbi Shimon signifie le don de la Torah, la science de la correction, au monde entier.

L’humanité s’est développée de génération en génération jusqu’à ce qu’Avraham révèle la méthode de la connexion au-delà de la crise qui surgissait à Babylone. La nation d’Israël a connu l’esclavage en Egypte et puis sa sortie d’Egypte, et ensuite la construction du Premier et du Second Temple, et ont traversé aussi des périodes de hauts et de bas. Tous ces événements éprouvants qui ont frappé cette nation, et l’humanité dans son ensemble, semblent être une épreuve perpétuelle.

Cependant, tout le chemin que nous avons fait jusqu’à l’arrivée de Rabbi  Shimon était tout simplement notre préparation à la correction. Après la destruction du Second Temple, la nation d’Israël a tout-à-fait perdu  la sensation de spiritualité et en a été exilée.

Mais dans cet état d’exil nous avons reçu un cadeau sous la forme  d’un sage (un Tana), un kabbaliste de grande envergure. Son âme exceptionnelle a inclus toutes les âmes précédentes et les a unies en elle. C’est pourquoi il a pu atteindre, avec ses élèves, une élévation extraordinaire, la correction finale de sa génération.

Baal HaSoulam, qui a écrit HaSoulam (l’Echelle) commentaire du Livre du Zohar, écrit que jamais dans l’histoire n’y a-t-il eu d’élévation plus haute que celle atteinte au temps de Rabbi Shimon et de sa génération. Une telle élévation ne peut être atteinte qu’à la fin de la correction. Nous nous trouvons à présent au seuil de cette correction.

Rabbi Shimon était unique en ce qu’il a pu relier à notre monde ce niveau de réalisation incroyablement élevé. Bien que son accomplissement l’ait placé à un niveau spirituel élevé, après la destruction du Second Temple, il a mené une vie matérielle normale. Cela s’est produit lorsque la nation a déchu complètement de l’amour fraternel à la haine non fondée, et cette déchéance a causé la disparition complète de la perception de la spiritualité.

C’est ce que nous vivons actuellement en Israël. Nous avons tout-à-fait oublié qui nous sommes, d’où nous venons et quelle est notre mission dans ce monde.

C’est parce que rabbi Shimon a réuni ces deux extrêmes en lui, qu’il a été capable d’écrire ce grand livre, dans l’intention de faire une révélation qui pourrait bénéficier au monde entier. Sans elle nous n’aurions aucune possibilité de connecter l’humanité d’une façon positive.

Nous devons prendre cet exemple et nous souvenir que lorsque nous nous unissons et que nous nous connectons au-delà  des forces opposées sur notre chemin, le bien provenant d’Israël se déverse sur le monde. Cependant lorsque nous nous maltraitons et ne donnons pas un exemple d’amour fraternel, le monde nous considère avec mépris.

Ce n’est pas un hasard que cet exemple de désunion ait surgi d’une manière aussi importante au cœur d’Israël, alors que nous sommes sur le point d’établir cet exemple. Espérons, qu’au cours des prochaines semaines,  nous serons capables de corriger la situation et de donner un bon exemple au monde.