« Un avion d’élus d’Europe pour Marwan Barghouthi, un avion pour la Palestine ». Voici le courrier que j’ai eu entre les mains il y a de cela quelques jours, émanant de la ville de Gennevilliers, signée par son Maire, Patrice Leclerc.

Les participants : des élus français et européens, entre autres. « Premiers participants députés européens (France, Italie, Portugal, Espagne) : Patrick Le Hyaric, Pascal Durand, Karima Delli, Marinho E Pinto, Eleonora Forenza, Michel Rivasi, Marie-Christine Vergiat, Angela Vallina et Francis Wurtz (député européen honoraire).

Parlementaires français : Michelle Demessine, Antoine Karma, Anne David. » Puis on apprend que s’ajoutent à ces participants le Secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, ainsi que quatre députés de La France insoumise: Clémentine Autain, Michel Larive, Danièle Obono et Muriel Ressiguier. Les participants comptaient se rendre en Israël et en Palestine du 18 au 23 novembre.

Mais qui est Marwan Barghouti ?

Strictement aucune mention n’est faite des peines prononcées contre Monsieur Barghouti. Il est décrit comme un « député et dirigeant politique ». Or, figure incontournable des Tanzim, branche armée du Fatah, Marwan Barghouti a été condamné en 2004 à plusieurs peines de prison à vie en Israël pour avoir commandité des attentats contre des civils et des cibles militaires israéliennes.

« Souvent comparé à Nelson Mandela en Afrique du Sud », dit le texte. C’est bizarre, je n’ai pas souvenance de faits similaires concernant ce dernier : Nelson Mandela n’a jamais été condamné pour avoir commandité des attentats contre des civils, me semble-t-il. Mais passons.

Ces personnes, donc, disent s’impliquer dans les droits des prisonniers palestiniens. Un combat noble. Ils critiquent la politique de colonisation de l’actuel gouvernement israélien, une position sensée. Et parlent de « paix juste ». Bien. Mais…

Un message inquiétant pour la jeunesse

On ne peut ignorer qu’en France aujourd’hui, le Proche-Orient est devenu un sujet très sensible chez certains jeunes. Qu’il y a une dangereuse importation du conflit israélo-palestinien, doublée d’une ignorance complète de l’Histoire et de ses enjeux.

Il faut rappeler, pour ceux qui l’ignoreraient encore, que certains des participants soutiennent le BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions). Le BDS qui vise, ni plus ni moins, au boycott pur et dur d’Israël, c’est-à-dire que son programme se base clairement sur la discrimination.

Clémentine Autain, députée Seine-Saint-Denis de la France Insoumise, a même signé une tribune appelant ouvertement à boycotter Israël en 2010. Danièle Obono, députée de Paris, s’est quant à elle récemment illustrée en qualifiant Houria Bouteldja, du PIR (Parti des Indigènes de la République, un mouvement racialiste), de “camarade” et de “militante antiraciste”, avant rétropédalage, dirons-nous. Houria Bouteldja a d’ailleurs illustré sa vision de l’« antiracisme » à maintes reprises, avec une pancarte «les sionistes au goulag», entre autres.

La Paix existe déjà

De tout Israël et de toute la Palestine, c’est pour Marwan Barghouti que vous vous mobilisez, et pour lui essentiellement que vous prévoyez ce voyage ? Les associations humanitaires ou civiles qui fonctionnent ne vous intéressent pas ? L’ONG Un Cœur Pour la Paix qui travaille à l’hôpital Hadassah, ou encore le mouvement Women Wage Peace, par exemple.

Pourquoi ne pas mettre plutôt en avant ces images concrètes et qui visent réellement à la paix ? Mesdames et Messieurs qui préférez organiser votre voyage autour de Monsieur Barghouti, vous l’ignoriez peut-être, mais la paix existe déjà.

Dans les cœurs et dans les faits. Pas chez tous, certes. Mais chez les personnes qui travaillent au quotidien ensemble, et qui dépassent des tensions inévitables. Et la résistance, c’est ici qu’elle se situe. Non dans le terrorisme, jamais !

La seule source de légitimité sur le Proche-Orient, la bienveillance

Si vous éprouvez du mépris pour les israéliens et c’est votre droit, alors, au moins, ayez de la bienveillance pour les palestiniens. Un enfant palestinien, comme tous les enfants du monde, doit avoir la possibilité d’aller à l’école sereinement, d’être nourri, logé, protégé, et être aimé.

Sur son chemin, il est fort possible qu’il rencontre des recruteurs, car les groupuscules extrémistes n’attendent qu’une faille, qu’une difficulté pour s’immiscer dans leur vie au quotidien et y semer le chaos, avec pour unique but de « tuer du juif ».

Connaissez-vous l’âge de certains jeunes qui fomentent ou perpètrent des attentats contre des civils en Israël ? Certains sont jeunes, très jeunes.

Ne leur souhaitez-vous pas, plutôt que de sortir de l’école avec un couteau dans leur sac et tenter de poignarder des israéliens, qu’ils rentrent chez eux le plus tranquillement possible, apprennent chaque jour davantage, fassent des études si possible, et deviennent des personnes fiables, droites dans leurs bottes, voire qu’ils deviennent d’ardents défenseurs de la paix et une voix noble pour les palestiniens ? Ne pensez-vous pas que c’est plutôt cela, l’avenir ?

Où étiez-vous ?

Vous vous impliquez dans les droits des prisonniers palestiniens. Fort bien. Mais où étiez-vous, Mesdames et Messieurs, représentants France Insoumise et communistes, au moment de l’agression russe en Ukraine ? Lors de l’annexion de la Crimée ? Où étiez-vous pour dénoncer les violations des droits humains par Vladimir Poutine ?

Pour dénoncer les arrestations d’opposants, de personnes appartenant au monde de la culture ou de l’art ? Où étiez-vous pour réclamer le respect des droits des syriens, des droits des vénézuéliens ? Des tchétchènes ?

Car l’indignation sélective n’existe pas. Elle n’est qu’une image feinte derrière laquelle se cache le visage bien réel de l’idéologie et de la propagande.

Alors Israël vous a refusé l’entrée du territoire, oui. C’est une décision grave, qui doit rester exceptionnelle. Mais le Proche-Orient n’est pas un jeu. Les israéliens et les palestiniens ne sont pas des marionnettes à agiter en vue propagandiste ou électoraliste.

Cela n’empêchera personne de continuer à rejeter totalement la politique du gouvernement israélien, une droite plus que dure, alliée à l’extrême-droite. Cela n’empêchera personne, non plus, de continuer à condamner fermement le terrorisme, et à viser un autre avenir pour la région, que celui du sang.

Ceux qui travaillent à la paix au jour le jour, dans le plus grand anonymat ou non, s’en sortiront bien mieux sans vous. Votre avion est peut-être « pour Marwan Barghouti », mais alors « pour la Palestine » ou pour une « paix juste », certainement pas.