Après Moscou, Rome et bientôt dans plusieurs autres capitales, l’exposition interactive sur Israël « Open a door to Israël » a ouvert ses portes à Paris au Carrousel du Louvre depuis le mercredi 30 mars 2016. Cette exposition offre l’opportunité à tout un chacun de découvrir un pays, une culture et un peuple chaleureux.

« Open a door to Israël », c’est l’ouverture des portes sur un grand pays en action à travers le monde, c’est aussi le moment de faire une meilleure connaissance de ce pays que le mouvement BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions) tente de délégitimer par ses actions.

Depuis l’action humanitaire, l’innovation technologique, jusqu’à l’éducation, vous y verrez un pays aux grandes potentialités en action à travers le monde.

Vous comprendrez alors qu’Israël c’est 4000 livres par ans, c’est le deuxième pays qui compte derrière le Canada, le plus de diplômés au monde.

Vous saurez également qu’Israël compte 12 prix Nobel, pour un pays qui ne représente que 0, 002% de la population mondiale. Vous y verrez également Israël en action auprès des enfants palestiniens malades sans oublier les millions de réfugiés syriens qui fuient la barbarie qui sévit en Syrie.

Vous y verrez Israël en action aux cotés des pays en voie de développement notamment en Afrique, auprès des populations africaines leur apportant son aide dans le domaine de l’éducation, dans la lutte contre le sida, dans l’agriculture et j’en passe.

« Open a door to Israël » offre l’opportunité de découvrir Israël à travers son histoire qui dure depuis des millénaires, ses grandes innovations technologiques dans le domaine médical et surtout de grands projets pour l’avenir.

En 70 ans d’existence, l’Etat d’Israël a réussi à se hisser au rang des pays les plus développés au monde.

Cependant, force est de constater qu’une partie de la population française persévère dans l’obscurantisme et le mensonge à travers des actes antisémites et actions de boycott dans un pays où le boycott est puni par la loi.

L’occasion est pourtant si belle pour chasser toutes les idées reçues et les clichés véhiculés sur un pays ouvert sur le monde.

Emmanuel Macron, ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique du gouvernement français disait aux autorités israéliennes en Septembre 2015 lors de passage à Tel-Aviv, « nous avons besoin de votre énergie ». Et oui, le monde a besoin de l’énergie d’Israël, c’est pourquoi tout gouvernement digne de ce nom doit faire de la lutte contre le boycott d’Israël une de ses priorités. Le monde doit se dresser contre le boycott de l’Etat d’Israël, un Etat qui offre tant d’opportunités aux différentes nations de notre planète pour leur développement.