Monsieur le Président de la République François Hollande,

Mercredi prochain, le Comité Patrimonial de l’UNESCO votera une nouvelle résolution controversée niant le lien entre les juifs, les Chrétiens et les lieux Saints de Jérusalem, cela une semaine seulement après la ratification d’une résolution similaire par son Conseil exécutif.

La France laïque et républicaine, ne peut pas tomber dans le piège de cette résolution à caractère théologique en s’abstenant comme elle l’a fait précédemment, alors que l’Allemagne, la Grande-Bretagne, l’Estonie, la Lituanie, les Pays-Bas, et les USA ont voté contre.

Au nom du vivre ensemble, notre pays doit rejeter clairement une résolution qui demande de prendre position sur un sujet religieux, allant à l’encontre de l’histoire et des valeurs que nous défendons.

De plus, en voulant délégitimer les juifs et Israël, ces résolutions délégitiment tous ceux qui s’en réfèrent, à savoir la chrétienté, et les musulmans eux-mêmes, y compris les rédacteurs de ces textes.

L’abstention, ne fera pas avancer la cause palestinienne, ni la cause de la paix. Bien au contraire, car ces résolutions sont une invitation adressée aux extrémistes et autres djihadistes, ceux que nous combattons et qui ont juré notre perte.

Monsieur le Président, en votant contre cette résolution inique, vous enverrez un message clair, signifiant qu’il n’y a pas d’autre solution que des négociations directes entre israéliens et palestiniens, sans échappatoire aucune de part et d’autre. Et que se servir des instances internationales pour continuer le conflit ne fait que raidir les positions et retarder d’autant la création d’un Etat Palestinien.

Dans le cas contraire, pensant opter pour une apparente neutralité, la France, par son abstention, va mécontenter tout le monde. Et cela risque de raviver les tensions au sein même de l’Hexagone. Car le texte de l’UNESCO, par voie de conséquence, nie aux juifs et aux chrétiens, y compris les français de confessions juive et chrétienne, le droit de se référer à Jérusalem, dont seuls les musulmans peuvent désormais se prévaloir.

Alors, Monsieur le Président faites entendre la voix de la France, dont les valeurs ont inspirés les combattants de la Liberté et de la Justice, en votant contre cette résolution.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’expression de mes salutations les plus respectueuses.

Pr Hagay Sobol

Membre du Collectif « Tous enfants d’Abraham »

Conseiller des 11/12 ardts de Marseille