Cette fois-ci, c’est Munich!

Malgré les vacances, le scénario habituel s’est mis en marche très vite.

Obama a été le premier à envoyer son communiqué, certains gouvernements ont annoncé une nouvelle fois le renforcement de mesures de sécurité, les  » Ich bin Munchen » circulent sur les réseaux sociaux, et les chaines dites d’information continuent, meublent leurs éditions spéciales avec des experts privés de week-end.

En résumé, une nouvelle fois, pour reprendre un adjectif utilisé il y a quelques années par un monsieur passé de mode : « Nous sommes indignés ! »

C’est sur qu’on s’y perd.

Depuis janvier 2015 ,certains ont été Charlie, flic, juif, Paris, Bruxelles, Istanbul, Orlando, Sarona, Kiryat Arba, Nice et maintenant Munich.

Et j’en ai oublié.

Tout en restant indifférents aux massacres, viols, guerres, déportations, dans le reste du monde.

En attendant la prochaine alerte sur son Iphone, on pourrait peut être appuyer sur le bouton pause, et se demander : je suis qui ? Ou pour respecter la langue française : qui suis-je?

Et faire appel à Descartes : « Je pense donc je suis ».

Et Hillel : « Si je ne suis pas pour moi, alors qui ? »

Que se passe-t-il ?

Depuis très longtemps, l’Europe rentabilise l’autruche qu’elle a achetée.

Le terrorisme, on s’en moque.

Ça ne touche que les juifs et les Israéliens. Nous on est copains avec les pays arabes, souvent commanditaires des terroristes, donc protégés.

Caramba! Raté, comme dit le terroriste qui veut s’en prendre à Tintin dans l’Oreille cassée.

Les islamistes ont un programme précis : imposer la charia par tous les moyens. Pas un autre. Regardez le Qatar et les autres pays qui l’appliquent.

Déboussolés par tous ces attentats sans qu’on leur explique la grille de lecture, les peuples européens cultivent leur racisme anti-arabe, leur antisémitisme, et se disent de plus en plus : avec Marine et tous ses camarades en Europe, il n’y aura pas tout ce laxisme.

Et les juifs de diaspora ?

Dans cette ambiance de terrorisme et d’antisémitisme certaines communautés se croient protégées.

Par qui ? Pour combien de temps ?

L’histoire du peuple juif se confond avec la géographie.

Et elle a toujours fait gagner beaucoup d’argent aux marchands de valises.