Nous sommes CHARLIE, comme des millions de personnes aujourd’hui dans le monde.

Nous sommes CHARLIE parce que nous avons créé JCall pour dénoncer, comme l’a toujours fait CHARLIE, tous les extrémismes qui, au Proche-Orient comme ailleurs, se nourrissent des conflits en opposant les communautés les unes aux autres.

Nous sommes CHARLIE parce que nous croyons, comme CHARLIE, à la faculté des hommes et des femmes de dépasser leur peur et leur rejet de l’autre pour vivre côte à côte, ici comme au Proche-Orient.

Nous sommes CHARLIE parce que ces dessinateurs lâchement assassinés étaient, pour beaucoup d’entre nous, des compagnons familiers. Leurs caricatures, parfois provocantes et impertinentes, portaient souvent un message de tolérance et d’appel à la raison qui est tellement nécessaire aujourd’hui, ici comme au Proche-Orient.

En voulant assassiner CHARLIE, les tueurs ont déclenché malgré eux une véritable vague de fond, portée par des millions de personnes qui refusent de voir tuer la liberté de la presse qui est au cœur de la démocratie. Nous nous associons à tous ceux qui refusent la barbarie, et nous appelons à joindre les manifestations comme celle prévue dimanche à Paris en solidarité avec CHARLIE.