Bonjour mes amis, je voudrais partager avec vous une expérience exceptionnelle que j’ai vécue cette semaine. J’ai eu la chance de participer à un des plus grands séminaires au monde sur les survivants de l’holocauste.

Nous étions environ 800 étudiants d’une moyenne de 15 ans venant de beaucoup d’écoles de la région; des écoles juives, catholiques, privées, publiques.

Nous étions dispersés à de grandes tables et à chaque table, il y avait un survivant de l’holocauste. J’ai pu écouter l’histoire de Stella qui a été mise  dans le ghetto de Varsovie avec toute sa famille alors qu’elle n’avait que 5 ans.

Très vite, la vie est devenue très dure là-bas. En tremblant, elle nous a dit qu’elle a vu des choses tellement horribles qu’elle ne veut pas que l’on entende cela un jour dans notre vie. Ses parents ont su grâce à la résistance la faire évader du ghetto. Elle dit alors au revoir à ses parents et son grand frère qu’elle espère revoir bientôt. Elle passa de famille en famille avec à chaque fois une nouvelle histoire à inventer pour ne pas se faire prendre par les nazis.

La guerre se termina et sa mère traversa tout le pays pour la retrouver, mais quand elle revit sa mère, elle a apprit que son frère avait été tué par balle par un nazi et son père était mort d’une maladie.
La première chose qu’elle dit à sa mère fut, je veux rentrer à la maison et je ne veux plus être Juive parce qu’ils veulent me tuer.
Elle a grandi avec un énorme traumatisme, mais a rencontré un mari avec qui elle a immigré aux Etats- Unis à New York.

Aujourd’hui, elle a deux enfants, sa fille est devenue une grande avocate et son fils un photographe. Lorsque je lui ai demandé est-ce que quelques années avant la guerre les Juifs se rendaient compte qu’ils étaient en danger, sa réponse m’a vraiment fait peur.
Elle m’a dit qu’avant la guerre son père s’était fait taper plusieurs fois PARCE QU’IL ETAIT JUIF, son ami s’était fait tuer PARCE QU’IL ETAIT JUIF et d’autres histoires…PARCE QU’ILS ETAIENT JUIFS!

Je me suis alors dit que le proverbe « C’est avec les erreurs du passé que l’on apprend à construire notre avenir » étaient totalement faux car malheureusement toutes les histoires d’avant-guerre se passent aujourd’hui! Il ne faut surtout pas oublier ce qui s’est passé il y a maintenant 70 ans; il ne faut pas que cela se passe encore une fois!

J’ai aussi pris conscience que nous sommes la toute dernière génération à pouvoir discuter et écouter des survivants de l’holocauste. Dans 10 ans, ce sera à nous de témoigner et de ne surtout jamais faire oublier la Shoah. Mais quelle joie et quelle émotion de voir plus de 800 élèves de toutes religions intéressées par la vie de chacun de ces survivants et d’apprendre un peu plus sur cette horrible guerre.

Voilà merci à ceux qui ont lu jusqu’au bout et n’oubliez surtout pas que nous sommes la dernière génération à pouvoir les rencontrer qu’il ne faut surtout JAMAIS OUBLIER!!