L’animateur de France 2, Nagui, a une opinion sur tout et aime partager ses convictions avec les téléspectateurs. Si nous pouvons parfois absolument adhérer à ses prises de position (quand il s’agit de la protection de l’enfance par exemple), il faut dire que le présentateur de la télévision française est un relais plus qu’agaçant de la doxa Nagui dénonce le prétendu racisme de Donald Trump, traite les assureurs de «voleurs » et nous bassine avec son prosélytisme pour le végétarisme.

Nagui, je vous le dis, a un avis sur tout et aime dénoncer ce qui ne lui plaît pas et ceux qui ne lui plaisent pas. En bon petit soldat du politiquement correct, Nagui se présente comme la conscience de la télévision d’État…

Pourtant, bizarrement, ou plutôt pas si bizarrement que cela, Nagui, lors de l’émission « Tout le monde veut prendre sa place » (diffusée le 24 novembre dernier), n’a pas hésité à tresser les lauriers de Roger Waters, co-fondateur des Pink Floyds mais surtout connu aujourd’hui pour ses prises de position anti-israéliennes et son soutien acharné à l’organisation antisémite pro-palestinienne BDS.

Nagui n’a donc pas pipé mot pour dénoncer l’antisémitisme de Roger Waters qui monte pourtant sur scène avec un brassard ressemblant à celui porté par les nazis ou encore n’hésite pas à faire imprimer une étoile de David sur un ballon représentant un cochon qu’il exhibe lors de ses concerts.

Ajoutons que Nagui a même fait, lors de cette émission, la promotion de Roger Waters en annonçant que le bassiste des Pink Floyds sera en France pour y donner un spectacle.

Au moins la chaîne de télévision publique allemande WDR (Westdeutscher Rundfunk) a annulé sa collaboration avec Roger Waters et ne diffusera pas ses concerts en raison de l’antisémitisme du musicien.

Mais Nagui n’a pas ce courage car il sait qu’il ne risque rien lorsqu’il s’attaque à Trump alors qu’il faut un certain cran pour condamner les prises de position antijuives émanant des canailles pro-palestiniennes.