Le lâche et cruel crime de haine de vendredi dernier est innommable tellement il est inhumain. Le jeu dangereux auquel se prêtent les palestiniens risque de nous précipiter vers un nouveau cycle de violence.

Une chose est certaine, le terroriste n’a pas attendu que la police installe des détecteurs de métaux pour commettre son acte odieux. Le statu-quo ne reviendra plus sur le mont du temple. 

L’esplanade du mont du temple, le vestige de notre splendeur millénaire, est devenu un endroit ou la loi israélienne peine à régner, un lieu ultra sensible sur lequel, certains aiment à penser, que le moindre débordement peut avoir un impact sur l’équilibre délicat de l’ensemble de la région.

Pourtant, ce vendredi 14 juillet, un trio terroriste arabo-israélien a réussi à y introduire des armes à feu, ôtant la vie à deux policiers et bouleversant ainsi la donne sécuritaire.

À l’issue de l’attentat, et motivés par l’unique souci de prodiguer un maximum de sécurité aux citoyens, la police d’Israël à pris la décision de poster des détecteurs de métaux aux divers accès a l’esplanade pour éviter qu’une telle attaque ne se reproduise.

Des telles mesures sont en vigueur dans toutes les institutions gouvernementales du pays, dans les gares, les aéroports, dans tous les centres commerciaux et bien sûr au mur des lamentations. Malgré la banalité de ce contrôle de routine, les arabes se sont révoltés face à cette décision, sommant le gouvernement israélien de faire marche arrière.

Comment les palestiniens et les arabes israéliens (le même « peuple » finalement) peuvent-ils justifier leur réaction d’opposition absolue ? Elle qui est totalement disproportionnée et carrément malhonnête au vu des considérations d’ordre et des sûretés qui en découlent.

Comment les arabes osent-ils s’indigner de la sorte alors qu’aucune voie ne s’est élevée pour dénoncer le crime terroriste ? Pire, le monde arabe est en ébullition à cause des ces fameux détecteurs de métaux «intrusifs » et « humiliants », personne ne parle des dizaines tentatives d’homicides que les arabes intentent tous les mois, comme si maintenant cette décision venait de justifier leurs propensions meurtrières. Cela n’a absolument rien changé.

C’est que la machine de propagande palestinienne est encore capable de surenchérir avec ses mensonges qu’elle brasse en masse.

Elle a tout d’abord réussi à faire croire aux arabes du monde entier que Jérusalem (la fameuse Al-Qods) est une ville sainte et indispensable à l’Islam alors qu’elle n’était rien d’autre qu’une province appauvrie et délabrée sous l’emprise du l’empire Ottoman.

Cette machine manichéenne est ensuite parvenue à leurrer le monde entier en s’appropriant auprès des nations unies le droit de propriété sur le lieu le plus saint du judaïsme.

Saviez-vous que le seul endroit au monde ou les Juifs sont interdits de prier est précisément l’emplacement historique de son temple ?

Comment est-il possible qu’une telle situation perdure ?

Le statu-quo n’est plus une option. Une situation dans laquelle les Juifs ne sont plus les bienvenus chez eux est inacceptable.

Et aucun instrument de propagande aussi bien huilé et rodé fut-il ne nous empêchera de nous rendre à l’évidence.

Chers arabes, ce lieu n’est pas votre, vous êtes ici dans le pays d’Israël, nous sommes prêts à partager avec vous notre lieu saint, à condition de vous soumettre aux règles de sécurité.

Pour notre gouvernement, il s’agit d’une épreuve à laquelle il ne peut faillir, c’est l’épreuve de la souveraineté, l’état de droit doit prendre le dessus.

Il est donc temps de changer les règles, de contrôler chaque homme ou femme désirant se rendre sur l’esplanade en dépit de son appartenance religieuse et de laisser prier chacun et chacune ayant passé ce contrôle.

Le sang de cette famille innocente a été versé par un assassin aveugle de rage, avide de haine et de vengeance. Il est le résultat inévitable de ce venin injecté qui a des plus en plus d’écho dans rue palestinienne et qui n’a pas attendu la décision de la police pour se déchainer.

Je prie pour le salut des 3 âmes de la famille Salomon et espère vivement que nous verrons prochainement les juifs revenir prier sur l’endroit qui leur a été désigné pour faire régner la paix sur monde.