En écoutant une radio Juive, un journaliste nous présentait son invité,
«Anatole Sharansky, héros d’Israël devenu Président de l’Agence Juive ».

Ce nom de Sharansky nous rappelle bien des souvenirs de combat pour la libération des juifs de l’ex Union Soviétique.

Chaque organisation Juive en France avait parrainé un refuznik et Siona avait décidé de soutenir la libération de ce même Sharansky.

Tous les juifs de France s’étaient mobilisés, et combien de manifestations ont été organisées pour sa libération avec le dynamisme de Jacqueline KELLER alors directrice du CRIF.

Siona et son Président avaient accompagné sa femme AVITAL dans tous les lieux où « notre voix » avait des chances d’être entendue.

Nous avions pu obtenir un rendez-vous avec le Premier Ministre d’alors, c’était Laurent Fabius et son épouse Françoise Castro qui nous avaient réservé à Matignon un accueil très chaleureux.

Sharansky libéré avec des centaines de milliers de Juifs d’Union Soviétique, nous n’avons jamais eu la moindre nouvelle de la famille Sharansky !

Quelle déception et qu’elle ingratitude ; à cela nous y sommes habitués depuis longtemps !

Le journaliste aurait dû cependant saluer les milliers de militants Juifs en France et dans le monde qui se sont mobilisés pendant des mois et des mois et même pendant des années pour que Sharansky et les Juifs d’URSS recouvrent la liberté.

Monsieur Sharansky et son épouse semblent avoir eu la mémoire courte !

Dommage !