Certains analystes sont déjà entrain de tirer les leçons opérationnelles de Protective Edge en vue d’une future incursion au Liban. Sérieusement? Déjà? Le cessez-le-feu est encore tiède…

ISIS avance en Iraq et au Liban, et pendant ce temps la en Syrie…

J’ai eu un moment un peu surréel hier, en rentrant dans le salon ou mon père regardait Al Jazeera.

J’ai cru pendant la première seconde qu’il s’agissait de Gaza, mais en prêtant un peu plus attention j’en ai conclu qu’il s’agissait des Yazidis en Irak, alors qu’il s’agissait au final de la Syrie.

J’aurais pu lire l’intitulé sur la télévision et savoir de quoi il s’agissait, mais j’étais juste de passage dans le salon pour ramasser un bouquin, pas pour m’extasier ou me lamenter devant de nouvelles images, horribles, encore un fois, du moyen orient, mais surtout, je trouve ma confusion initiale beaucoup plus intéressante à discuter.

Et en me réveillant ce matin, je vois un flash passer annonçant l’incertitude quant a près de 2000 personnes, et la je pense, ah ça c’est Gaza, et non, encore une fois l’Irak et les pauvres Yazidis, dont les malheurs ne sont pas près d’en finir, d’autant qu’il s’agit d’une vraie minorité, ils ne sont pas musulmans, ils ne sont pas chrétiens, ils n’ont pas la voix du monde pour les soutenir, ou le soutien du gouvernement français qui propose d’accueillir les chrétiens d’Irak, et aux dernières nouvelles n’exclut pas d’intervenir pour les protéger. On espère que si cette intervention a lieu elle inclut également les minorités Yazidis, qui bénéficieront on l’espère des frappes américaines cette semaine, pendant ce temps la les millions de réfugiés Syriens dans les camps de Jordanie doivent se dire: si seulement on était chrétiens…

J’ai eu un autre moment surréel en lisant un statut facebook va t’en guerre, parlant de rejoindre l’armée pour exterminer cette pourriture terroriste islamique, je pensais qu’il s’agissait d’un statut Israélien a propos du Hamas, mais il s’agissait en fait d’un statut Libanais a propos de l’incursion d’ISIS dans le nord Liban, et les morts du côté de l’armée libanaise. Des rumeurs circulent comme quoi ces morts seraient dues a une incursion libanaise en sol syrien, ou « l’emir » Imad Ahmed Jomaa aurait été capturé et non a Arsal sur le territoire Libanais, mais passons, qui a jeté la première pierre importe peu, soyons honnête, chaque camp publiera sa vérité.

On parle moins de la Syrie depuis l’élection de Bashar Al Assad a ce propos, la légitimité électorale est une bénédiction, mais sans doute moins que d’avoir su jouer une faction (les rebelles) contre une autre (les islamistes). Je regrettes profondément d’avoir à dire aux rebelles syriens, qui je pense le savent bien : votre révolution est morte dans l’œuf.

On ne parle pas encore des « croisés » chrétiens occidentaux qui vont aider les minorités opprimées au moyen orient, ce qui est étonnant d’ailleurs, il doit déjà y en avoir, mais on parle bien de ces « sionistes » tiers allant rejoindre l’IDF, et des « jihadistes » occidentaux en Syrie, Afghanistan et j’en passe.

Le moyen orient : ses plages, ses églises, ses synagogues, ses mosquées, ses communautés monothéistes exotiques, ses champs de bataille, et ses ruines, ses ruines et ses ruines…

Pendant le mois que j’ai passé au Liban, j’ai eu droit à tout et son contraire pour « expliquer » la situation, ou les situations, ou toutes les situations à en croire certains.

Le usual suspect en chef étant bien entendu la CIA, ou les Amriki tout court, qui soutiennent tout le monde : les terroristes, les rebelles, les gouvernements, les gouvernements rebelles, les gouvernements terroristes, les sionistes les anti-sionistes, et les sionistes anti-sionistes. Ensuite la France qui garde le Liban déstabilisée pour que la région soit déstabilisée afin de déstabiliser la région. Il semblerait aussi que ISIS ne soient pas des Sunnites, mais des Shiites soutenu par l’Iran, faisant semblant d’être Sunnites pour amener les sunnites irakiens vers l’Iran, le tout soutenu par les Etats Unis, et Israël, qui bénéficient bien entendu d’un Iran fort pour déstabiliser le monde arabe sunnite. Je ne plaisante pas, particulièrement le dernier.

Je suis content que tout le monde trouve son compte dans le moyen orient, les jeunes musulmans frustrés, les chrétiens en crise identitaire, la diaspora juive en manque d’excitation, les grandes puissances, les petites puissances, les impuissants, les éjaculateurs précoces, et les complotistes.

Tout le monde se fait l’avocat de la paix, de la raison, et la voix des palestiniens tous les deux ans a l’indifférence générale du reste de la région, mais ces avocats de pacotille sont la pire chose qui arrive au moyen orient, mis a part peut être ce qui arrive déjà au moyen orient.

Je commence a en avoir assez de voir toute cette violence, de voir ces manifestations devenir violentes, de la colère des gens haineux et mal informés qui aiment rappeler « ce que tout le monde sait bien » (voir les scénarios ci dessus), parce que pour ma part, le moyen orient est surement une de mes régions préférées.

J’ai passé un peu de temps en Israël, un peu de temps au Liban, et a l’exception de certains personnages qui n’ont fait que renforcer mon cynisme, j’ai rencontré dans la région la meilleure jeunesse que j’ai pu rencontrer sur la planète. Une jeunesse qui a une envie de vie qui dépasse l’entendement, sans doute a cause de la volatilité permanente de la région, mais aussi comme une forme de leçon, de sagesse, de résistance à la morosité ambiante, parce que face à la guerre, la mort, la tragédie, vivre avec passion est la plus belle forme de révolte.

On dit que la vérité est la première victime de la guerre, je ne sais pas, les gens mentent tout le temps, et je ne pense pas que les quelques personnes qui restent dans les ruines d’Alleppe et de Homs, trouvent le temps ou les moyens d’aller évacuer leur stress sur Florentine ou Mar Mikhael comme les Israéliens et les Libanais, mais ce dont je suis persuadé c’est que la Syrie est vraiment perdue quand les gens confondent les syriens avec la guerre civile et ses factions, qu’Israël est vraiment perdue quand les gens confondent les Israéliens avec le conflit, que la Palestine est perdue quand les gens confondent les Gazaouis avec le Hamas et le Hamas avec la Palestine. Et j’en passe.

Sous les nouvelles, et les comptes de corps, les histoires de déplacements et le blâme pointé en veux tu en voilà, il y a la vie, il y a un Moyen Orient qui est beau, qui est riche, dont la jeunesse est la même que celle des nos pays occidentaux, mais en mieux, en plus vibrante, en plus engagée, en moins blasée.

Quand cette jeunesse sera perdue, quand les Libanais auront abandonné Ghemayzeh et les Israéliens ne sortiront plus sur Jaffa, que les jeunes Syriens réfugiés a Beirut arrêteront de produire des œuvres d’art, ça sera ce jour la que le Moyen Orient sera mort.

A la relecture, cet article ne va absolument nul part, je dois être un peu ému par tout ça, un peu dégouté, et très très fatigué, mais les amis que j’ai dans la région me donnent espoir, en espérant qu’ils ne le perdent pas.