Président Trump, je vous souhaite une visite agréable en Israël. Ceci dit, à mon avis, votre succès à la présidence dépend d’une mise en œuvre efficace de votre politique de « l’Amérique d’abord ».

Monsieur le Président,

Bienvenue en Israël.

Le public israélien attend votre arrivée avec une grande anticipation, tout comme vos supporters qui sont désireux de voir l’accomplissement de votre politique de « l’Amérique d’abord ». Pour cette raison, je crois sincèrement que porter votre attention vers l’Amérique est la clé pour la réussite de votre mandat.

Vous savez mieux que quiconque que le chômage en Amérique est une préoccupation constante, alors que des dizaines de millions de personnes vivent encore grâce à diverses formes de prestations gouvernementales. Une telle inactivité permanente suscite des problèmes.

Le désœuvrement prolongé engendre la criminalité, la violence, la toxicomanie et peut ravager des communautés entières. Sur le plan national, le sentiment de solidarité entre les Américains est plus bas que jamais. À mesure que la politique crée au sein de la société des factions et des frictions qui entravent tous les efforts d’amélioration, il semble que le concept même de nationalité du peuple américain soit menacé.

Pour lutter contre ces défis, je recommande l’introduction d’un programme national pour renforcer les communautés et approfondir la solidarité au sein du peuple américain. Le programme comprend deux éléments interdépendants qui garantissent à la fois les moyens de subsistance de tous les Américains et leur solidarité nationale.

Vu qu’il faut garantir les moyens de subsistance des gens, une sorte de revenu de base universel (RBU) est nécessaire à ce programme. Cependant, sans rien y ajouter, un tel revenu permanent qui ne nécessite aucun engagement de la part des bénéficiaires « anéantira » la capacité des gens à travailler et à se connecter entre eux, et ils deviendront un danger pour la société.

Pour cette raison, des prestations de RBU seraient conditionnelles à la participation à des cours et des ateliers menés selon des règles spécifiques conçues pour susciter des sentiments de connexion, de confiance et de réciprocité entre participants.

Ces ateliers font partie d’une méthode appelée Éducation intégrale (ÉI), qui a réussi à plusieurs reprises, pendant de nombreuses années et dans d’innombrables endroits à travers le monde, y compris les États-Unis, l’Europe, Israël et la Russie.

Outre les ateliers, l’ÉI fournit des outils pratiques pour gérer les crises émotionnelles et sociales et inclut des cours sur l’histoire du pays, de l’État et de la ville où les gens vivent, afin qu’ils se sentent connectés à leur quartier, et à la société américaine dans son ensemble. Mais le plus important est que cette méthode permet aux gens de réaliser que la solidarité et le sentiment communautaire ont plus de valeur que l’isolement et l’aliénation.

Les technologies d’aujourd’hui permettent de mettre en ligne l’ÉI à la disposition de millions de personnes reliées par l’Internet, à un coût minime. Les gens peuvent y participer à la maison ou dans des lieux publics tels que les centres communautaires. Bien que des animateurs soient encore requis dans les salles de classe, ils peuvent recevoir une formation en ligne grâce à une poignée de professionnels à partir d’un centre.

L’augmentation de la cohésion nationale et de l’engagement social positif réduira considérablement les niveaux de criminalité et de violence et diminuera la prévalence de la toxicomanie. Ces changements permettront aux gouvernements et municipalités de faire des économies considérables, rendant le programme d’ÉI exceptionnellement lucratif.

Au-delà de la valeur économique, l’ÉI transformera les communautés, créant une ambiance de convivialité, de confiance, de compréhension de la responsabilité sociale et d’engagement soutenu dans des activités prosociales.

Monsieur le Président, comme vous êtes un individu pragmatique, je pense que vous devriez d’abord vous concentrer sur l’Amérique et choisir le meilleur pour la société américaine, comme vous l’avez clairement indiqué depuis le début de votre présidence. Si vous mettez en œuvre un programme national d’ÉI, l’Amérique deviendra sans aucun doute un modèle de stabilité sociale et de solidarité nationale. Ou, pour reprendre vos mots, « l’Amérique retrouvera sa grandeur ».

Avec mes meilleurs vœux,

Michael Laitman