Merci à vous gilets jaunes

Jeudi 7 février, notre député Christophe Euzet, nous invitait à un débat au Palace à Sète. Un groupe de gilets jaunes, emmenés par des cheveux gris totalisant plusieurs siècles de pratique politique, a d’abord voulu empêcher la tenue de cette réunion puis faute de le pouvoir s’est approprié la parole. Il en est résulté un beau bordel particulièrement stérile.

A vous les gilets jaunes je veux dire Merci !

Merci de m’avoir rajeuni de cinquante ans.

Merci de m’avoir un court instant replongé dans cette folle ambiance des AG d’étudiants. (Ou plutôt dans cette ambiance de folie qui régnait à la Mutu (la salle Maubert Mutualité haut lieu soixante huitard).

Merci de m’avoir rappelé que les Français sont des adolescents immatures et irresponsables (c’est ce qui fait aussi la force de cette France à laquelle rien n’est impossible).

Merci de m’avoir permis de retrouver ces « ni Dieu, ni Maîtres » de mes 20 ans.

Mais ni le Ché, ni Allende, ni Léo, ni Brassens n’ont ressuscité.

La poésie était absente. Il n’y avait pas de magie, rien que des vieillards haineux, désabusés et cyniques entraînant derrière eux une bande de paumés.

Il n’y avait pas de jeunesse, Pas ou peu de moins de trente ans, pas d’espoir, juste un nombrilisme dramatique.

Il y avait du génie en 68, du Rimbaud avec son insolence. Il y avait surtout de la vie.

Cette manifestation ce n’était pas « Viva la Vida », mais plutôt « Viva la Muerte »

Gilets jaunes qui sont vos Alain Geismar, Daniel Cohn-Bendit, Jacques Sauvageot, Serge July qui ont fait trembler le pouvoir ?

A vrai dire l’histoire vous effacera car il n’y à chez vous aucun talent digne de rester dans la mémoires.

Mais ceux qui croient en vous me font de la peine . Car vous les bernez en le sachant pertinemment.

Car vous les militaires nostalgiques de l’O.A.S, vous rêvez d’un pronunciamiento avec à sa tête un Pierre de Villiers (ancien chef d’état-major des armées), car vous les syndicalistes vous rêvez de ressusciter Georges Seguy, Eugène Varlin, Benoît Frachon ou Maurice Thorez, car vous les souverainistes et les nationalistes de toutes sortes vous rêvez de porter la résidente de Montretout (alias Marine Le Pen ) au pouvoir en utilisant la détresse d’une France qui à été trop longtemps délaissée.

Sortez de cette absence de projet ! La société de consommation n’est l’alpha et l’Oméga de la vie et FB n’est pas le sommet de la culture !

L’issue est dans le débat pas dans la violence !