Je ne sais pas si vous aviez remarqué ce silence assourdissant pendant quinze jours des Hollande-Fabius et des Obama-Kerry, depuis le début des violences palestiniennes, cette « Intifada des couteaux » comme ils disent…

Pourtant Abbas est l’ami de la France, Abbas ne fait rien sans avoir au préalable consulté son homologue français, la France se démenant plus qu’il ne faut dans ce conflit, en prenant souvent le parti de l’Autorité Palestinienne, notamment par sa reconnaissance unilatérale de la Palestine, contrairement aux accords signés entre les deux protagonistes, et de ce fait s’est exclue de la solution.

Abbas est passé par Paris avant de se rendre à l’ONU. On se demande bien pour quelle raison c’est devenu un passage obligé pour Abbas de passer par Paris avant chacune de ses déclarations importantes à l’ONU…

Vu la teneur de son discours d’une violence et d’une mauvaise foi flagrante comme lui seul en est capable, le moins que l’on puisse penser c’est que cette visite et ses discussions n’ont pas eu d’effet modérateur sur son intransigeance… D’ailleurs qui a dit que la France trouve Abbas intransigeant… Tout le monde sait que seul M. Netanyahu l’est…

Fabius a attendu trois semaines avant de parler… Pour condamner « ce cycle de violences » rejetant dos à dos les décapiteurs palestiniens et ceux qui sont décapités et qui ont en plus l’outrecuidance de se défendre….

Comme par hasard, Obama par les voix de J. Kerry et de ses porte-parole ont réagi le même jour, et comme l’entente est parfaite sur ce dossier entre les deux, ils ont également mis dos à dos les assassins et les victimes, ce qui est un grand changement dans la diplomatie américaine, et c’est très inquiétant, tous les décapiteurs tapis dans l’ombre ne vont pas tarder à se prévaloir des arguments qui ont été avancés par les uns et par les autres. Ceux-ci ne s’estiment-ils pas eux aussi « frustrés », ils peuvent trouver bien des raisons, et ils en ont d’ailleurs trouvées…

La France qui suit une ligne tracée par De Gaulle depuis Novembre 1967 à tort de ne pas en changer, tout laisse à penser qu’elle fut peut-être compréhensible voilà 50 ans, mais qu’elle ne l’est plus depuis longtemps, la situation a évolué, les changements et les intérêts géostratégiques ont complètement été chamboulés.

L.’Egypte et la Jordanie ont signé un traité de paix avec Israël, d’autres pays arabes sunnites et non des moindres sont en train de se rapprocher d’Israël, il serait temps pour la France de ne plus aller à contre-courant de cette tendance, et surtout il faudrait que les américains ne fassent pas la même erreur, sinon on va repartir dans l’inconnu dans ce conflit très particulier, ce qui aura des répercussions terribles mais pas seulement dans cette région du monde.