Une délégation de haut niveau du CNRS a visité dimanche 11 octobre 2015 le campus de l’Université de Tel-Aviv, dans le but de développer la collaboration existante entre les deux institutions.

Elle était composée du Dr. Jean-Yves Marzin, directeur de l’Institut des sciences de l’ingénierie et des systèmes (INSIS), du Dr. Bart Van Tiggelen, directeur scientifique adjoint de l’Institut de physique, du Prof. Joseph Zyss, Laboratoire de Photonique Quantique et Moléculaire (LPQM) et de Chamira Lessigny, adjointe au directeur des relations internationales pour l’Afrique l’Inde et le Moyen-Orient.

La délégation était accompagnée par Sébastien Linden, attaché scientifique auprès de l’ambassade de France en Israël.

De droite à gauche : le Prof. Joseph Zyss (CNRS), le Prof. Ady Arie (UTA), le Prof. Joseph Klafter, président de l'Université, le Dr. Jean-Yves Marzin (CNRS), le Dr. Bart Van Tiggelen (CNRS), Chamira Lessigny (CNRS, Sébastien Linden, attaché scientifique de l'ambassade de France (Crédit : Université de Tel-Aviv)

De droite à gauche : le Prof. Joseph Zyss (CNRS), le Prof. Ady Arie (UTA), le Prof. Joseph Klafter, président de l’Université, le Dr. Jean-Yves Marzin (CNRS), le Dr. Bart Van Tiggelen (CNRS), Chamira Lessigny (CNRS, Sébastien Linden, attaché scientifique de l’ambassade de France (Crédit : Université de Tel-Aviv)

Les visiteurs ont été reçus par le Prof. Joseph Klafter, président de l’Université de Tel-Aviv, le Prof. Yaron Oz, recteur et le Prof. Ady Arie, Directeur de l’Ecole d’ingénierie électrique.

La rencontre cordiale et fructueuse qui avait pour but de développer le processus de coopération entre les deux institutions a abouti à la décision d’étendre le programme existant déjà en nano photonique.

Des valeurs communes et complémentaires

Les représentants des deux institutions ont mis l’accent sur leurs valeurs communes et complémentaires et la nécessité de favoriser la mobilité des jeunes chercheurs. Sur ce point, l’attaché scientifique de l’ambassade de France, Sébastien Linden, a précisé que l’ambassade propose des possibilités de financement pour les doctorants.

La délégation a ensuite procédé à une passionnante visite des laboratoires du Centre de Nanosciences et Nanotechnologies de l’UTA, premier centre israélien dans ce domaine, sous la conduite de Yuval Kupitz, directeur de la collaboration internationale du Centre.

A vocation multidisciplinaire, le centre comprend 6 laboratoires et fournit des services à plus de 100 chercheurs et une trentaine de sociétés. Il est à l’origine de 200 brevets depuis 2007, dont la mémoire-flash commercialisée par Sandisk et la batterie Storedot permettant de rechargée un téléphone portable en 60 secondes seulement. Il participe en outre au programme FTA pour le développement de nano-systèmes de délivrance de médicaments, et au plan XIN de collaboration entre l’UTA et l’Université Tsinghua de Beijing.

Les représentants du CNRS se sont par la suite rendus à la Faculté d’Ingénierie, où ils ont pu assister à une démonstration de propagation des ondes de surfaces dans le réservoir d’eau de l’Ecole d’Ingénierie électrique et d’électronique physique, sous la direction du Prof. Ady Arie.

Crédit : Université de Tel-Aviv

Crédit : Université de Tel-Aviv

La visite s’est terminée par un tour du nouveau bâtiment de l’Ecole Porter des Etudes d’environnement, l’édifice le plus écologique d’Israël, parmi les 14 seuls bâtiments au monde à avoir obtenu le standard Platinium de la norme américaine « Leed » de certification de haute qualité environnementale pour la construction.

Disponible sur le site : Les Amis Français de l’Université de Tel-Aviv