gaza detruit

Depuis le cessez-le-feu décidé hier par surprise en plein milieu des combats et une pluie de roquettes sur tout Israël, le peuple juif tout entier, qu’il soit en Israël ou à l’extérieur du pays a fortement réagit suite à la fin de l’Opération  »Rocher Puissant » . Suite à de nombreuses réactions sur notre page Facebook, nous avons décidé de publier un article sur l’opinion des israéliens, des français en Israël et en dehors d’Israël et les résumer dans cet article, ensuite les opinions peuvent diverger selon chacun.

Concernant l’opinion israélienne suite au cessez-le-feu en Israël et la baisse de la cote de popularité de Bibi , les opinions sont très différentes entre un nouvel immigrant et un israélien qui est né en Israël.

« La sécurité de notre état est une priorité, mais la solution pour un israélien est de raser toute la Bande de Gaza, car Tsahal a des missiles qui peuvent perforer le sol de Gaza à 6 mètres en dessous la sol… »

« Les israéliens par experience depuis les différentes guerres depuis l’indépendance de l’Etat Juif, savent que la puissance de Tsahal est immense, et que cette partie de la région pourrait disparaître en peu de temps. L’opinion internationale est de toutes les façons contre Israël, et accuse notre pays de tuer des civils palestiniens, mais au fond, ils se réjouissent de la destruction des terroristes car Israël fait le « sale travail » et sécurise un peu plus la région du Moyen Orient qui est de plus en plus islamisée et influence de nombreux européens au Djihad dans le monde. »

Mais pour un Olé, c’est surtout le coté humain qui ressort, les victimes israéliennes, la mort de plus de 60 soldats, le travail jour et nuit de Tsahal et la destruction des tunnels, évitant une catastrophe avant les fêtes de nouvel an juif. Nombreux des olim sont reconnaissant envers le travail du Premier Ministre Netanyahu. Le risque d’une guerre sur plusieurs fronts fait parti aussi de leurs craintes, dans le nord avec le Hezbollah et la Syrie, et le sud , de la bande de Gaza.

 »Les olim pour la plupart sont reconnaissants envers l’opération « Rocher Puissant » car la plupart des tunnels ont été détruits, et car aucun autre ministre aurait pu mieux faire devant tant de pression mondial . Il ne faut pas oublier aussi la rentrée scolaire qui approche et les civils en bordure de Gaza de plus en plus en danger. »

Ensuite, il y a les raisons économiques pour le pays , tant au niveau de l’armement, que le salaires des réservistes, ou le travail interrompu pour de nombreuses familles suite à la guerre.

Mais ce que les Olim ont le plus à coeur, c’est la mort de ses nombreux jeunes garçons tombés au combat, tous ses parents inquiets pour leurs enfants à Gaza qui ne savent pas si ils les reverront, de nombreux dangers qui ne valent pas la peine, « car le BANDE DE GAZA est gouverné par des terroristes et il n y a pas de négociation avec des assassins »

Pour un juif vivant à l’extérieur du pays, l’opinion contre Netanyahu est beaucoup plus sévère, car les inquiétudes des familles en France qui ont des enfants en Israël est importante, certains pensent qu’il faut en finir avec le HAMAS, et d’autres veulent que le situation se calme et que cesse les envois de roquettes .

Aujourd’hui, la réalité est celle ci, selon les données officielles de la sécurité d’Israël, « on ne doit pas être impressionné par les célébrations à Gaza, . »

Pour ce qui concerne la bande de Gaza, on estime qu’il faudra dix ans pour la réhabilitation. Le Hamas a subi un coup mortel. Cependant, nous vivons dans le Moyen-Orient et nous ne vivons pas dans des illusions. « 

Au cours de la guerre de 50 jours, 69 Israéliens ont été tués et plus de 2.000 Palestiniens. Selon les allégations de la bande de Gaza, les attaques de Tsahal ont détruit ou gravement endommagé plus de 17 mille maisons palestiniennes. Les estimations de l’Organisation des Nations Unies sont à moins de 100 mille sans-abri à Gaza après l’opération. Le nombre de Palestiniens tués est d’au moins 2138, et 11 mille blessés.

Israël est un pays qui a connu de nombreuses guerres, et ce n’est pas la dernière.