Lorsque la Société Des Nations (fondée en 1920 après la Première Guerre mondiale) a été remplacée par l’Organisation des Nations Unies en 1945, le monde eu bon espoir que la nouvelle organisation réussirait à éviter une autre guerre mondiale, un exploit que la Société Des Nations n’aura pas accompli.

L’ONU est fière de promouvoir la coopération internationale et la paix mondiale. Elle a même remporté le prix Nobel de la paix en 2001 (mais Yasser Arafat a aussi remporté le prix en 1994.) Le Secrétaire actuel de l’ONU est Ban Ki-Moon (depuis 2007). Dans le premier article de la charte des Nations Unies, nous pouvons lire le but de cette organisation pour exister :

1 – Maintenir la paix et la sécurité internationales et à cette fin : prendre des mesures collectives efficaces en vue de prévenir et d’écarter les menaces à la paix et de réprimer tout acte d’agression ou autre rupture de la paix, et réaliser, par des moyens pacifiques, conformément aux principes de la justice et du droit international, l’ajustement ou le règlement de différends ou de situations, de caractère international, susceptibles de mener à une rupture de la paix;

2 – Développer entre les nations des relations amicales fondées sur le respect du principe de l’égalité de droits des peuples et de leur droit à disposer d’eux-mêmes, et prendre toutes autres mesures propres à consolider la paix du monde;

3 – Réaliser la coopération internationale en résolvant les problèmes internationaux d’ordre économique, social, intellectuel ou humanitaire, en développant et en encourageant le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinctions de race, de sexe, de langue ou de religion;

4 – Être un centre où s’harmonisent les efforts des nations vers ces fins communes.

Je n’ai aucun doute que la charte de l’ONU a requis de nombreux efforts minutieux de la part des membres fondateurs pour assurer que l’organisation mondiale soit équipée pour un fonctionnement correct.

D’ailleurs, il y a eu beaucoup de décisions prises par l’ONU qui ont certainement contribué à rendre notre monde meilleur. L’une de ces décisions a été le vote en 1947 pour la partition de la Palestine alors sous le mandat britannique. Cela a conduit au 14 mai 1948 et la re-naissance d’Israël en tant que nation moderne (33 pour, 10 contre, 10 abstentions).

Mais il s’en est passé du temps depuis 1948. Et depuis, les Nations Unies ont été de moins en moins favorables à Israël. En fait, depuis de nombreuses années, on compte davantage de résolutions adoptées contre l’Etat juif que le compte le reste du monde en tout.

Par exemple, en 2015, l’ONU a adopté 23 résolutions, dont trois contre l’Iran, la Syrie et la Corée et vingt contre Israël. Il n’y a aucune indication que cela ralentira en 2016. Il est également très difficile d’oublier les 16 ans qu’il a fallu à l’Organisation des Nations Unies pour révoquer leur résolution de 1975 affirmant que « le sionisme est du racisme. » Et même si l’ONU la révoqua, l’organisation des conférences de Durban I (2001), II (2009) et III (2011) contre le racisme ont montré que la cible était une fois de plus presque exclusivement Israël.

L’obsession de l’Organisation des Nations Unies avec la diabolisation d’Israël est évidente pour tout observateur impartial. Il y a quelques jours, l’ONU annonçait qu’Israël est le premier pays du monde qui ne respecte pas les droits des femmes.

L’ONU a ignoré le Hamas, le Soudan, l’Arabie Saoudite, l’Iran, ISIS, la Syrie pour ne nommer que quelques-uns des pays / des groupes où les animaux sont mieux traités que les femmes. Pourtant, l’ONU a trouvé qu’Israël était coupable de violation des droits humains contre les femmes palestiniennes. Apparemment, quelles que soient les décisions de l’ONU, elles sont considérées comme factuelles par une population mondiale qui ne se soucie guère d’en vérifier l’exactitude. Ce qui importe le plus, on dirait, c’est la stigmatisation d’Israël.

En plus de tout cela, l’ONU décide de louer et de promouvoir la violence, les mensonges et les meurtres. Comment expliquez-vous la plantation d’arbres financés par l’ONU par des Palestiniens pour honorer la mémoire des terroristes? Comment est-il possible de promouvoir la mort et de transformer des meurtriers en martyrs tout en accusant les victimes de violation des droits humains?

Il devient donc très difficile pour tous ceux qui recherchent la vérité de ne pas accuser l’ONU d’antisémitisme. C’est un fait qu’un grand nombre des membres de l’ONU soient des nations arabes / musulmanes qui sont contre Israël. En tant que telles, elles font tout en leurs pouvoirs pour voter contre la seule démocratie au Moyen-Orient. En attendant, Israël traite les Palestiniens dans leurs hôpitaux, donne des emplois aux Palestiniens et a même deux partis arabes à la Knesset. Visiblement, il n’y a rien qu’Israël puisse faire pour être en règle avec le monde en général et l’Organisation des Nations Unies en particulier.

Même si tous les Juifs mourraient aujourd’hui et Israël devenait la Palestine, l’antisémitisme continuerait d’exister dans le cœur des hommes. Vous me lisez bien, la disparition d’Israël et des Juifs de la Diaspora ne garantissent pas la fin de l’antisémitisme, mais seulement la fin d’Israël et des Juifs, quelque chose que Dieu ne permettra jamais (Jérémie 31: 35-37). Mais si l’ONU pouvait continuer de se prendre pour dieu … enfin, ça c’est une autre histoire! Ces nations sont unies en effet, mais elles sont unies contre Israël et, par conséquent, contre Dieu (Psaume 83:5).