Nous avions connu le «cartel des gauches», nous voilà aujourd’hui face au «cartel des antisémites de gauche», qui ont décidé de manifester «Tous ensemble», «Tous ensemble»,…vous connaissez le slogan.

Mais qui donc constitue ce cartel des «antisémites de gauche» ?

Il y a bien sûr le reliquat du Parti Communiste qui essaie de retrouver dans la haine du Juif un soupçon de popularité dans les «quartiers » qu’il a totalement perdus; il y a également bien sûr  l’extrême-gauche qui s’est rebaptisée N.P.A ou Lutte Ouvrière, vestiges d’Action Directe, de triste mémoire et auteurs de très nombreux attentats antisémites dans les années 80, et dont quelques reliquats, sortis de la naphtaline comme Jean-Marc Rouillan, constituent aujourd’hui la garde rapprochée des dirigeants du Parti; il y a également des responsables syndicaux qui ne pouvant plus défendre les ouvriers, et après les avoir trahis, essaient de les fourvoyer dans la haine des autres; il y a également quelques socialistes (31 paraît-il) qui n’ont plus de socialiste que le nom tant ils n’ont plus rien à voir avec le parti du même nom et auquel ils s’opposent sur tous les fronts ( économique, sociétal, international, moral et éthique); il y a également  ceux que l’on appelle les verts, peut-être à cause de leur proximité avec les islamistes, et qui n’ont d’écologistes que le nom tant leur programme se confond avec celui de la gauche prolétarienne et révolutionnaire, et qui n’existent politiquement que grâce au pacte contre nature avec les socialistes; et il y a bien sûr les islamistes qui n’ont, bien entendu, rien à voir avec le socialisme ou la gauche qu’ils abhorent, mais dont les intérêts convergent avec cette gauche extrême dont ils partagent un seul et unique but qui est celui de la destruction de l’ordre et de la culture occidentale !!!!

Voilà donc rassemblés un conglomérat d’antisémites qui s’accrochent à chaque opportunité durant laquelle ils pourront «Tous ensemble», «Tous ensemble», … vomir leur haine du juif en se cachant sous le foulard, bien utile, de l’antisionisme !

Ironie du sort, au moment même où quelques élus socialistes défilent en niant tout lien avec l’antisémitisme, ce lundi 21 juillet, un d’entre eux, Ahmed Chekhab,  a été exclu du parti pour antisémitisme !!!  Il faut tout de même rappeler que l’élu avait proféré des insultes à caractère antisémite à l’encontre de l’ancien adjoint aux Sports, Philippe Zittoun; propos qui n’avaient, bien entendu, rien à voir avec le conflit israélo-palestinien.

Et cette même nébuleuse que nous avons décrite pour la France, nous la retrouvons un peu partout dans le monde et bien entendu en Europe.

Cette «Internationale antisémite» rejoint, sur beaucoup de points, l’Internationale terroriste et djihadiste.

La gauche extrême a d’ailleurs tort de se rallier au panache blanc ( vert en l’occurence) de l’islamisme qui a exterminé la gauche dans tous les territoires où il règne !

Mais le comble vient de ce «machin» que l’on dénomme O.N.U qui est une farce en puissance: Conseil des Droits de l’Homme dirigé par des dictateurs notables et organisation sous la coupe de l’O.C.I.

Comment ne pas s’effondrer de rire quand on constate que cet organisme créé pour régler les crises internationales n’a jamais été foutu de régler la moindre crise internationale et a contribué, en laissant faire, au génocide rwandais, au massacre congolais, aux guerres de Bosnie et du Kosovo, au Darfour, au Nigéria, au Soudan,….

Aucun conflit n’a pu être résolu par cette dite organisation et, comble du comble, alors que des centaines de milliers de syriens, d’irakiens, d’iraniens, d’afghans, d’africains ont été massacrés sans que l’O.N.U ne bouge un cil, voilà qu’il décide de créer une commission d’enquête sur le conflit à Gaza.

Alors que ce conflit n’aurait jamais eu lieu si des sanctions économiques étaient tombés sur ceux qui lancent des missiles sur leur voisin depuis plus d’une décennie !

Pour revenir à notre cher pays, il paraît que la manifestation de ce jour, 23 juillet, s’est passée sans débordements: c’est-à-dire uniquement avec quelques échauffourées, une quinzaine d’interpellations,  des cris de «mort aux juifs», des drapeaux israéliens brûlés, des drapeaux du Djihad qui flottent à Paris alors que l’on envoie nos enfants pour le combattre en Afrique, les drapeaux du Hamas (organisation terroriste et déclarée comme telle par notre Pays) portés fièrement par des militants djihadistes, un bandeau frontal appelant au boycott(interdit) d’Israël et tout cela sous les oripeaux de caricatures du Juif dignes de Gobbels ( voir plus bas).

Voilà ce que l’on appelle une manifestation sans dérapage, en France, en 2014 !

Pourquoi la presse et les politiques n’ont-ils pas dénoncé ces actes et ces calicots antisémites ? Ont-ils peur ou sont-ils complices ?

Et, cerise sur le gâteau, tout cela sous le haut patronage d’élus de la République qui, pour certains d’entre eux, comme l’a rappelé Manuel Valls, ont défié la République en participant à une manifestation interdite par l’Etat et la Justice !

Ne nous y trompons pas, et les slogans scandés sont là pour le rappeler, ce parfum de haine d’Israël et du  Juif qui flotte  au dessus de notre pays, c’est également la haine de l’Occident, la haine de notre système républicain et la haine de la France telle que nous l’avons toujours connue et tel que nous l’aimons !

Il y a vraiment quelque chose de pourri, aujourd’hui, au Royaume de France !!!

unnamed (1)

unnamed (2)

unnamed (3)unnamed