Au lendemain des fêtes de Pessah, nous espérons que l année nouvelle sera celle de la Liberté et de la Paix.

Ayant été esclaves nous aspirons à plus d’humanité mais force est de constater que la haine, la tyrannie sont encore bien présentes et que l’humain a du mal à s’améliorer.

La Liberté est bafouée et dans une quasi indifférence. Des hommes, des femmes et des enfants sont asservis et massacrés pour ce qu’ils sont !

La souffrance des chrétiens d’Orient est à peine évoquée. La communauté internationale reste inefficace et gesticule face à l’état islamiste qui poursuit son invasion.

L’Arabie Saoudite et le Qatar, qui ont si longtemps financé le terrorisme, se sentent menacés et sont entrés en action. Dans cette guerre entre sunnites et chiites ce ne sont pas les vies que ces tyrans cherchent à sauver mais leurs privilèges et leur pouvoir.

Aujourd’hui encore, le génocide arménien est toujours nié, le vieux facho parle toujours de « détail de l’histoire » pour la Shoa, l’Iran menace toujours Israël. Les Mollahs s’amusent de la lâcheté d’un président Obama qui capitule et met en danger le monde libre.

Au Kenya, 148 étudiants chrétiens ont été sélectionnés et méthodiquement assassinés.

Dans nos villes et nos rues, pas de rassemblements massifs et un silence assourdissant des bien pensants.

Où sont les Charlie ? N’étaient-ils que Charlie ?

Quelle hypocrisie !

Dans nos journaux et sur nos écrans, à peine quelques lignes et quelques images relatent ce drame.

Une fois de plus les donneurs de leçons montrent leur faiblesse et leur indignation sélective.

Nos médias préfèrent nous raconter et commenter le psychodrame ridicule de la famille Le Pen dont nous n’avons que faire.

La saga du FN se vend mieux que le drame que vivent les victimes de l’islamisme.

L’extrême gauche, toujours prête à hurler sa colère contre Israël reste muette et aveugle.

Les Mélanchon, Besancenot et autres agitateurs se taisent.

Dans les rues de France, les anti sionistes du BDS, poursuivent leurs actions de boycott d’Israël

mais restent silencieux aux massacres des palestiniens de Yarmouk par les assassins de Daech.

Où sont les manifestants qui hurlaient dans les rues de Paris pendant l’opération bordure protectrice ?

Les morts ne les émeuvent ils que lorsqu’elles sont les victimes palestiniennes du conflit israélo palestinien?

Les victimes chrétiennes sont-elles coupables parce qu’elles sont chrétiennes ?

Les arméniens, les kurdes, les chrétiens d’orient, les musulmans modérés et les juifs ne trouvent grâce à leur yeux volontairement aveugles !

La Liberté est un combat qui mérite mieux que ces lâches idéologues.

« Nous avons été esclaves », avons-nous répété lors de nos sedarim et nous sommes devenus un peuple libre.

Ceci nous oblige à rester vigilants et surtout à ne jamais nous taire face à la barbarie, aux mensonges et à la lâcheté.