En Israël, les découvertes scientifiques sont comme le beau temps, il y en a pratiquement tous les jours !

Et nous pouvons l’affirmer sans exagération ! Il faut reconnaître qu’en dehors des médias israéliens, de la Hasbara du gouvernement [opération de communication auprès de l’opinion publique internationale], de quelques journaux pro-israéliens et de la communauté scientifique, peu d’attention est finalement apportée au savoir-faire scientifique israélien.

Ceci est regrettable car les universités israéliennes attirent des scientifiques du monde entier, elles sont présentes dans les classements des meilleures universités et leurs avancées scientifiques sont déterminantes pour le monde entier.

Les découvertes israéliennes méritent donc d’être mieux vulgarisées pour le public français.

Prenons par exemple l’Université Hébraïque de Jérusalem dont un des fondateurs est Albert Einstein ! Début mars, le professeur Martha Weinstock-Rosin de la faculté de pharmacie a reçu le prix d’Israël pour la médecine.

Elle a développé un traitement contre les symptômes de confusion et de démence liés aux maladies d’Alzheimer et de Parkinson.

Le professeur Amir Amedi de la faculté de Médecine, démontre que les aveugles peuvent entendre les couleurs et les formes grâce à des dispositifs de substitution sensorielle non invasive (sensory substitution devices SSDs).

Autrement dit, le dispositif – composé d’une caméra, d’un ordinateur et d’un casque stéréo – donne des informations visuelles à l’aveugle à l’aide de leurs sens existants : les images sont converties en son que l’utilisateur écoute et interprète.

)

L’Institut Technologique du Technion, fondé en 1912 à Haifa (Nord d’Israël, 3ème ville du pays), est aujourd’hui un centre mondial de recherche et d’enseignement dans plus de 80 domaines tels que l’high-tech, la chimie, la physique, l’aéronautique, l’énergie, la biotechnologie, la médecine, les cellules souches, l’informatique et l’espace.

Le Technion possède la plus grande faculté des sciences informatiques, le Henry and Marilyn Taub and Family Science and Technology Center.

C’est d’ailleurs deux étudiants du Technion, Andi Gutmans et Zeev Suraski, qui ont développé le moteur informatique Zend Engine du langage de programmation PHP (le langage informatique le plus répandu sur la planète).

Il n’est donc pas surprenant qu’Intel, Microsoft, Google, IBM, Motorola, HP se soient installés tout près du campus, transformant la ville en une nouvelle Silicon Valley.

Comme si cela ne suffisait pas, le Technion fait partie du club restreint des cinq universités ayant lancé un micro-satellite conçu par des étudiants de son Asher Space Research Institute (ASRI) en 1998 et compte également 3 prix Nobel de Chimie.

Dans un autre registre, Hossam Haick, honoré en France du titre de Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques, a inventé un nez artificiel qui détecte différents types de cancers et de maladies rénales.

Pour en savoir un peu plus sur les innovations majeures du Technion, je vous invite à regarder ce court métrage promotionnel twitté par l’université : Technion 101 The story Continues – Israel Science and Technology.

Mais ce ne sont pas les seules universités qui révolutionnent nos vies.

L’Institut Weizmann, fondé en 1934 par le Dr.Chaim Weizmann, qui est devenu par la suite le premier président de l’Etat d’Israël, est également un centre mondial de recherche qui a permis, en autre, de mettre en place l’amniocentèse pour les femmes enceintes.

Les recherches du professeur Ada Yonah, prix Nobel de chimie (en 2009), permettent de développer des antibiotiques plus efficaces contre les souches résistantes.

Plusieurs académiciens de l’Institut Weizmann ont reçu le prix Turing, l’équivalent du prix Nobel pour les sciences informatiques.

Au sein de l’université de Tel Aviv fondée en 1956, l’équipe du directeur du laboratoire de Nanomédecine, le Professeur Dan Peer, a mis au point un nouveau traitement thérapeutique rapide pour combattre le cancer des ovaires.

La directrice du centre de Nanosciences et Nanotechnologie de ce même institut, professeur Yael Hanein, est en train de créer une rétine artificielle capable de rendre la vue aux personnes atteintes de la Dégénérescence Maculaire liée à l’âge (DMLA).

L’université de Ben Gurion, à Beer Sheva dans le Néguev, (désert Israélien) a été fondée en 1969 dans le but de développer le sud d’Israël.

Forte de plus de 60 centres de recherche, l’université est notamment spécialisée dans l’étude du désert.

Sa renommée dépasse les frontières, et ce jusqu’en Chine ! Elion Ressources, un groupe chinois de construction et de développement, s’associe à l’université de Ben Gurion pour créer un institut pour la recherche sur les déserts en Chine.

Et c’est en Israël, à l’entrée du désert, au sein de l’université de Ben Gurion, que des scientifiques sont en train de réussir à rendre viable la transplantation de cellules de Langerhans de porc pour les individus atteints de diabète de type 1 !

Il existe encore une multitude de recherches et d’instituts qui méritent d’être mentionnées.

La suite dans un prochain article !