Monsieur le Premier ministre,

Vous nous avez demandé de rentrer à la maison.
Nous l’avons fait avec plaisir et fierté. Notre amour et notre attachement à Israël sont indéfectibles.
Et vous le savez !

Je souhaite par ce message vous faire prendre conscience des conséquences dramatiques que représente la non reconnaissance des diplômes français en Israël.
L’accès au marché du travail en Israël est le meilleur moyen d’intégration.

Certains juifs de France voulant faire leur alyah sont bloqués car ils savent que leurs diplômes ne seront pas reconnus et donc ils ne pourront pas exercer leur profession en Israël.

Aujourd’hui nous savons tous à quels dangers sont exposés les juifs en France.

Vous ne pouvez pas prendre la responsabilité de les exposer plus longtemps à l’antisémitisme qui tue.

Vous avez dit que vous feriez tout pour favoriser leur intégration…

Concernant les nouveaux immigrants la plupart des diplômés sont en déclassement social ou se retrouve sans emploi. Beaucoup ne pouvant plus subvenir au besoin de leur famille ont décidé de rentrer en France. Certains l’ont déjà fait.
C’est un grave échec !

Je tiens à votre disposition des cas dramatiques que la décence ne me permet pas de dévoiler publiquement.

Vous connaissez mieux que moi les raisons scandaleuses qui poussent à cette discrimination.
Elles n’ont rien à voir avec nos compétences !
Nous ne vous demandons que la possibilité de travailler.

Nous représentons une richesse pour Israël qu’aujourd’hui vous ne souhaitez pas exploiter.

Faites nous confiance !

Si comme vous l’avez dit l’alyah des juifs de France est une priorité pour vous alors faites rédiger un texte de loi permettant la reconnaissance de TOUS les diplômes français !

Vous avez des experts à vos côtés qui vous permettront de surmonter les obstacles juridiques.

Monsieur le Premier ministre ne vous faites pas diriger par la bureaucratie infernale de notre pays.

Avant les élections vous aviez fait naître en nous un grand espoir par vos annonces sur ce sujet. S’il vous plaît ne gâchez pas notre rêve sioniste.

La reconnaissance des diplômes français sera un tournant historique permettant de lever cette entrave au droit au retour et permettre ainsi à de nombreux juifs de revenir sur la terre de leurs ancêtres.

Monsieur le Premier ministre la balle est dans votre camp mais le temps presse et la colère gronde.

Ci-dessous je vous joins une copie de mon diplôme.
Ce ne sont pas des diplômes de pacotille, ils ont été obtenus avec des efforts et des investissements importants.
Nous vous demandons de les considérer dignement.
Nous attendons de vos nouvelles.
Respectueusement,

David Tibi
david26tibi@yahoo.fr