D’habitude j’écris des lettres à mes petites amies. C’est la première fois que j’écris à un politicien, surtout avec une aussi grande expérience que la vôtre. Mais suite à vos propos sur le conflit entre Israël et le Hamas à la radio Deutschlandfunk le Lundi 4 Aout, je n’ai pas pu m’empêcher de vous écrire.

En tant que Luxembourgeois résidant en Israël, je trouve vos commentaires à propos de ce conflit «abjects, insupportables et ignorants». Avec un peu de chance j’arriverai à m’expliquer et terminer cette lettre avant que la sirène ne retentisse à Tel Aviv, m’obligeant à courir et me mettre à l’abri avant qu’une roquette ne s’écrase. Ne vous inquiétez pas pour moi, je suis jeune et sportif (J’ai joué 10 ans au C.A Spora à Luxembourg, on m’a donc bien appris à courir), j’arriverai surement à trouver un refuge à temps. Par contre vous pouvez vous inquiétez pour ma voisine du dessus qui a deux bébés, ou mon voisin d’en face qui est handicapé. Eux ne courent pas aussi vite que moi.

Vous avez dénoncé les actions de l’État hébreu dans la bande de Gaza et avez qualifié ses opérations de «crimes». Suite aux images choquantes que vous recevez en Europe d’habitations abattues, et de population civile touchée par ce conflit, je comprends votre colère, et je la partage. Aucune personne humaine et normalement constituée ne peut rester insensible à ces images. Pour cela je ne vous en veux pas.

Mais se défendre, Monsieur le ministre, n’est pas un crime.

J’aimerais beaucoup voir votre réaction en tant que citoyen Luxembourgeois et en tant que ministre si un seul missile atterrissait sur Steinfort. Que feriez-vous? En fait, non, je n’aimerais pas voir votre réaction, parce que cela signifierait que le Luxembourg, mon pays d’enfance que j’aime tant, serait attaqué et c’est la dernière chose que je souhaite voir. Par contre, en tant que ministre et dirigeant d’un pays souverain, vous, plus qu’aucun autre, pouvez-vous mettre dans les chaussures des dirigeants Israéliens.

Plus de deux milles roquettes ont été lancé sur le territoire Israélien. C’est vrai, elles n’ont pas fait beaucoup de victimes grâce notamment au système de défense anti missiles Iron Dome mis en place. Mais imaginez un pays démocratique qui partage les mêmes valeurs que les vôtres Mr. Asselborn, avec un aéroport international fermé, 5 millions d’habitants tassés dans leurs bunkers, des villes terrorisées, des citoyens traumatisés, un pays paralysé.

Malheureusement Israël, n’est pas entouré par la Belgique, la France ou l’Allemagne et fait face à des challenges qui n’existent pas en Europe ou au Luxembourg. Que je sache, les Arlonais n’ont pas encore creusé de tunnel pour kidnapper ou tuer des civils de Eischen ou de Hobscheid, aucune roquette n’a visé la place d’Armes à Luxembourg ville ou les institutions Européennes du Kirchberg, et Bruxelles n’a jamais fait passer de lois, incitant à exterminer tous les Luxembourgeois.

Par contre le Hamas a creusé des tunnels pour enlever ou tuer des civils Israéliens (probablement avec un peu d’aide monétaire de l’Union Européenne). Le Hamas lance quotidiennement des missiles vers Israël, y compris Jérusalem qui est censé être une ville sainte et respectée par toutes les religions monothéistes. Et finalement, l’article 7 de la chartre du Hamas appelle les palestiniens à exterminer les Juifs. Tiens, c’est quelque chose que les juifs n’ont encore jamais entendu!

Alors vous Monsieur le ministre, que feriez-vous en tant que dirigeant?

Comme les dirigeants israéliens, vous feriez tout ce qui est dans votre pouvoir pour protéger vos citoyens. Détruire les tunnels de terroristes, et faire arrêter les tirs de roquettes ont été les objectifs de l’armée de défense israélienne pour ramener le calme à la population israélienne. Beaucoup trop de civils palestiniens ont péris pour atteindre cet objectif, je suis d’accord. Mais ce n’est pas la faute d’Israël si le Hamas oblige sa population à se placer en tant que bouclier humain lorsque ils lancent leurs missiles à partir d’écoles, d’hôpitaux, de mosquées, ou de zones particulièrement populeuses, sur Israël.

Ces zones, d’après l’ONU et le droit international, deviennent des zones de guerre et des cibles légitimes. Et comme le disait déjà Golda Meir dans les années 70, «nous pouvons pardonner aux arabes de tuer nos enfants mais nous ne pouvons pas leur pardonner de nous forcer à tuer leurs enfants.» Malheureusement, l’histoire se répète.

Ne croyez-vous pas que Gaza ressemblerait moins à «un cimetière» comme vous l’avez déclaré à la radio allemande, si le Hamas ne mettais pas ses citoyens au front et en première ligne? Et où est votre colère pour tous les innocents chrétiens qui sont torturés et crucifiés en Syrie ou en Iraq? Pour les palestiniens qui périssent au Liban et en Syrie? Et pour tous les autres conflits qui font bien plus de victimes et de désastres humanitaires qu’à Gaza? Ne sont-ils pas «abjects, insupportables et inhumains»? Pourquoi ne s’en prendre qu’à Israël?

Vous appelez Israël à changer sa tactique. Si vous en avez une constructive et réaliste face à une organisation terroriste extrémiste et fondamentaliste je serais intéressé de l’entendre. Mais au nom de tous mes amis que je me suis fait ici qui ont été envoyé combattre ces terroristes à Gaza risquant leur vie pour sauver la mienne et me permettre de vivre normalement comme je le faisais à Luxembourg, je trouve vos critiques et votre analyse du conflit complètement erronés et sans fondements.

Je suis tellement ravi de constater que le Luxembourg, aujourd’hui plus que jamais, possède une influence forte au niveau international notamment par son premier ministre jeune et ambitieux, par la présence du Luxembourg au Conseil de Sécurité de l’ONU, et par la présidence de Mr. Juncker à la Commission Européenne. Beaucoup est donc entre les mains du Luxembourg pour rendre ce monde meilleur. Mais ce n’est pas avec des propos aussi simplistes, «disproportionnés», et irréalistes que vous aidez la cause palestinienne.

Si vous voulez tellement aider les palestiniens (tout comme moi) à construire un meilleur futur, à sauver des vies (des deux côtés) et faire régner une paix juste et durable dans la région, condamnez fermement le Hamas pour leur double crimes de guerre; parce qu’il vise sans cesse des civils israéliens et parce qu’ils utilisent leurs propres enfants comme boucliers humains!

Aidez les palestiniens par votre influence sur la scène internationale à se libérer du Hamas et à transformer Gaza en miracle Singapourien du Moyen Orient au lieu d’une base terroriste qui ne sert qu’aux intérêts de l’Iran.

En tous cas, je vous invite cordialement à venir loger chez moi dans ces prochains jours pour vous faire visiter Israël et vous montrer l’atmosphère qui règne ici. Vous reconnaîtrez surement mon appartement car j’ai un drapeau avec le «Roude Léiw» qui flotte sur mon balcon. Et puis je suis toujours très heureux d’accueillir des concitoyens Luxembourgeois.

Par contre, ne m’en voulez pas Mr. Asselborn, mon bunker chez moi est un peu petit, mais mon cœur est grand!