Que croyez-vous ?

Marine Le Pen caracole en tête des sondages. Bien sûr, il ne s’agit que de sondages et non de la réelle prévision du vote à la présidentielle. Bien plus, le score de l’héritière du domaine de Montre-Tout est sans aucun doute largement sous-estimé.

Alors que faire face à cette menace ? Car comme beaucoup, je pense qu’il s’agit d’une grave menace. Car l’antisémitisme du père reste largement partagé par sa dynastie, par sa fille et sa nièce, même si ce racisme est totalement masqué parce qu’il n’est pas vraiment utile politiquement, qu’il est trop improductif pour l’instant.

Que croyez-vous donc, tout est prévu pour attirer le plus grand nombre d’électeurs ?

Mais que croyez-vous, vous qui allez voter Marine Le Pen ?

Croyez-vous qu’elle va faire par procuration la révolution que vous n’avez pas le courage de faire ? Qu’elle va balayer les élites ?

Croyez-vous que vous accomplissiez un acte de bravoure en lui accordant votre confiance, que vous défiez la bien-pensance ?

Croyez-vous que vous défendiez la pureté de la population française ?

Croyez-vous un seul instant qu’elle va rétablir la prospérité de la France en expulsant de France tous les arabes ?

Elle est à la politique ce qu’un rebouteux est à la médecine. Iriez-vous soigner des calculs rénaux chez un rebouteux, quand vous savez pertinemment qu’il vous faut utiliser les ultras-sons ?

Mais vous le savez cela, vous ne pouvez pas ne pas le savoir.

Vous savez bien qu’elle n’est pas cet épouvantail magique qui fera fuir ces arabes que vous haïssez tant.

Mais au fait pourquoi les haïssez-vous ?

Vous croyez encore, comme vos grands-parents, à la magie de la ligne Maginot ? Vous savez, cette frontière des années 30 militarisée et hermétique qui devait être infranchissable pour les Allemands ?

Mais vous le savez bien, cela n’a pas marché du tout hier, et cela ne marchera pas non plus, ni aujourd’hui, ni demain.

Vous croyez que l’on peut ériger des frontières hermétiques ? Allez donc demander aux Italiens, aux Suisses ou aux Espagnols comment on fait pour traverser une ligne de frontière.

Croyez-vous sincèrement que la France seule peut arrêter des hommes mus par la peur du massacre ou la misère ?

Ne pensez-vous pas plutôt que seule une Europe unie pourra protéger efficacement des frontières européennes et par là même nous protéger ?

N’avez-vous pas des parents ou des grands-parents qui furent aussi des immigrants ?

N’avez-vous pas compris que ce qui fait la force d’un pays c’est son renouvellement incessant ?

Chaque vague d’immigration a apporté quelque chose à la France, et celle d’aujourd’hui apportera son tribut et aussi une nouvelle vigueur.

Sans cela le pays périra dans la consanguinité.

Et puis que connaît-elle cette Marine Le Pen du peuple, elle qui n’a que ce mot à la bouche ?

Elle fait partie comme tous les autres de cette élite bourgeoise, mais elle fait partie d’une élite fascisante.

Croyez-vous qu’elle fasse partie du peuple parce qu’elle se travestit de la parure de Madame Tout-le-monde ?

Elle qui se sert du patriotisme pour assouvir une soif inextinguible de pouvoir, pour se servir du peuple à son profit ?

Elle qui se sert de votre misère et de vos tourments pour profiter d’une rente a vie et d’un pouvoir sans limite ?

Qu’a-t-elle de populaire cette passionaria raciste ? Elle recycle les arguments fallacieux de la prétendue supériorité d’un peuple blanc réinventé comme en son temps par les nazis.

Elle qui n’a jamais travaillé (trois mois d’un exercice désastreux de la profession d’avocate sans talent), elle qui n’a jamais connu de fins de mois difficiles ? Elle hurle contre « Le Système », mais de quoi vit-elle ?

Des indemnités parlementaires de l’Europe qu’elle passe son temps à vilipender et des faux emplois de parlementaires. Tout comme Mélenchon, Hamon, Fillon, Dupont-Aignan.

Elle qui se drape dans sa fierté et dans une vertu soi-disant républicaine, elle commet tout autant si ce n’est plus de larcins que ces politiques communs. Fraude aux impôts, dissimulation de capital, fraude aux indemnités, extorsion de fonds et toutes sortes de combines aussi peu avouables, elle est passée experte dans le domaine des fraudes en tous genres.

Que connait-elle de l’école publique, elle qui a ciré les bancs de ces belles institutions de bonnes sœurs bretonnes ?

Que sont ses conseillers ? Des énarques comme tous les autres ?

Où est son talent de négociatrice quand elle est incapable de trouver le moindre allié ?

Que croyez-vous qu’elle va dire à Merkel, à Trump ou à Poutine ?

Incapable de leur résister, elle va s’aplatir devant eux et tout accepter, trop heureuse de pouvoir les côtoyer. Trop heureuse de pouvoir enfin faire partie de cette élite politique qu’elle voue aux gémonies.

N’avez-vous pas compris, a la lumière de l’exemple de Ronald Reagan, que tous ces politiques jouent une partition ? Seuls les plus talentueux écrivent eux-mêmes leur rôle. Alors que les moins doués jouent celui qu’on leur a assigné.

Qui est l’auteur de la partition de Marine Le Pen selon vous, Florian Philippot, ou bien l’héritière Le Pen ?

Il faut détruire l’Europe dit-elle. Il faut détruire Erasmus, il faut détruire Airbus, il faut abandonner l’Aérospatiale. Pourquoi, sommes-nous trop riches pour abandonner ce qui fonctionne ?

Pour se lancer dans une telle aventure, il faudrait que le pays soit florissant ou au moins en bonne santé. L’Allemagne peut le faire, mais nous n’en avons pas les moyens.

On remplace l’euro par un nouveau franc et hop-là, tout s’arrange ? Avec quoi payerons-nous nos dettes ?

Tout est mensonge et comme le disait feu Pasqua, plus c’est gros mieux ça passe, et vous y croyez ?

Vous êtes tellement désespérés que vous voulez y croire de tout votre cœur, mais au fond vous vous savez bien que ce n’est qu’une manipulatrice, qu’une escroc, qu’une tricheuse de haute volée.

Elle vous vole même votre misère, vous dépouille de votre espérance et en contrepartie vous encourage à la haine et au racisme. Elle ne s’intéresse qu’à ce qui est mauvais en nous, et même votre patriotisme, elle en fait un sentiment bas et avilissant.

Voulez-vous détruire votre pays ? Voulez-vous dresser les uns contre les autres ?

Vous n’y gagnerez rien bien au contraire, et vous allez tuer la France ?