L’égalité devant la loi et l’égalité raciale sont deux choses profondément différentes.

J’aurais cru qu’un ancien consultant économique formé au MIT et Américain de surcroît, comprendrait la différence, subtile certes, mais importante, mais je soupçonne le Premier ministre israélien de comprendre beaucoup de choses qu’il choisit d’ignorer.

J’aurais espéré qu’il ai vu le film « Lincoln », mais le pire c’est qu’il l’a surement vu…

En pratique c’est exactement ce que fait la loi sur l’Etat Juif, elle ancre l’égalité devant la loi mitigée par un statut de citoyen de deuxième classe. Séparés mais égaux est l’essence de l’apartheid.

Félicitations M. Netanyahu vous êtes sur le point de légiférer l’apartheid au nom de la démocratie et de l’auto-détermination, ce qui est exactement ce que les nationalistes ont fait en Afrique du Sud.

Dans l’histoire américaine, ça c’est plutôt mal passé ce genre de choses, dans l’histoire sud africaine aussi d’ailleurs, ou l’esclavage a été aboli pour être remplacé par les lois Jim Crow et la ségrégation légale.

Combien de temps avant que les bus ségrégés de Cisjordanie deviennent les bus ségrégés d’Israël ou les communautés arabes reçoivent déjà moins d’allocations budgétaires ? Qu’est-ce que ça veut dire pour l’utilisation de l’arabe pour l’éducation des enfants, est-ce que les Arabes israéliens, anxieux de retenir leur culture linguistique, devront ouvrir des écoles séparées ? Est-ce que l’arabe ne serait plus utilisé que dans les Madrasas ? Vous voyez à quoi cela pourrait mener.

Pendant l’opération Bordure protectrice, la première victime civile israélienne était un Bédouin, communauté pour laquelle le gouvernement refuse de construire des abris anti-roquettes, même après ce décès. Est-ce que vous êtes sérieusement en train de dire que la loi sur l’Etat juif va avoir un effet positif sur des populations qui sont déjà déplacées pour construire des résidences pour des nouveaux immigrés juifs ?

Qu’est-ce que cela signifie pour les communautés qui se battent dans vos guerres contre d’autres arabes, qui meurent en protégeant des citoyens juifs, et qui vous représentent à l’étranger ? Qu’est-ce que cela signifie pour leur liberté d’expression ? Y a-t-il une limite à la vôtre ? Quelles critiques ne peuvent-ils pas exprimer à l’égard du gouvernement que vous pouvez ?

L’égalité inégale n’existe pas. Ça ne fonctionne jamais, et ça n’est pas la lecture des articles de loi qui vous en révèlent les intentions mais les commentaires de ceux qui les soutiennent.

Une loi n’est rien de plus que la codification légale, minutieusement formulée, d’un sentiment populaire, et ce sentiment c’est du racisme anti-arabe, et du nationalisme juif, dans l’ordre que vous voulez.

Et le pire, c’est que cette version est une version édulcorée, je me demande quels articles Bibi a choisi d’amender avant de la signer, parce que ce qu’il a retiré, c’est la réalité derrière cette loi sur l’Etat Juif, et montre avec quoi les législateurs pensaient s’en tirer. Je me demande bien avec quoi un gouvernement d’extrême-droite, pense qu’il peut s’en tirer…

Je lisais un blog dans ce journal disant que le combat des noirs Américains et celui des Palestiniens sont deux choses différentes.

Je suis absolument d’accord, mais obtenir la vraie égalité pour les citoyens non-juifs d’Israël est très similaire à l’expérience noire américaine aux USA, ou l’expérience “Bantu” en Afrique du Sud, parce que ce sont des citoyens dont on vient de dénuder de leur égalité, pas de leur légalité, mais de leur égalité humaine, à moins qu’il ne soit venu le moment de rejoindre l’armée, intéressant que la loi discrimine dans la vie mais pas dans la mort.

De toutes les manières, les citoyens non-juifs d’Israël seront bientôt séparés mais égaux, enfin pas exactement, différents mais égaux ? Ça sonne certainement mieux…mais ça ne l’est certainement pas.

Dans les mots de Thaddeus Stevens : You fatuous nincompoops. (idiots suffisants).