Au lendemain de mon premier article sur Times of Israël, je suis satisfaite.

« Les en(jeux) politiques ont affaibli la communauté juive de France ! »

En effet, l’article a été partagé plus de 200 fois, j’ai été interviewée par une radio de la communauté ou j’ai pu exprimer brièvement ma consternation sur le comportement déshumanisant de l’association visée. Car cette attitude reflète pleinement le symptôme malade des associations juives.

L’article s’est fait l’écho de beaucoup d’entre vous. Car sans donner de noms, j’ai défini les grandes lignes et elles sont simples et claires : il est temps que ça change.

« En effet, il est temps que cela change ! »

Parmi les lecteurs, beaucoup d’entre vous ont cette envie et ce besoin de changement dans la communauté. Certains viennent me rappeler les mêmes problèmes vécus avec l’association en question dans le même contexte que le mien. D’autres sont prêts à porter plaintes, déçus et attristés, se sentant instrumentalisés par des chefs communautaires sans scrupules et, au final, sans considération pour la communauté juive.

On peut dire que l’article a fait couler beaucoup d’encre en suscitant intérêts et réactions. Tout d’abord en parlant de ce qui se passe dans les associations juives et qui ne se dit pas tout haut… Avant moi… Certains m’ont qualifiée : « de celle par qui le scandale éclate ». J’en suis flattée. D’autres pensent : qu’il fallait faire preuve de courage pour avoir « pointé du doigt » le fonctionnement déshumanisant des institutions juives.

« Est-ce tout simplement un ras-le-bol général ? »

Et vous, qu’en pensez-vous ? Faut-il accepter le jeu des politiques juifs ou se taire ?

« Petit à petit les gens parlent »

Les langues se délient, petit à petit les gens parlent, la communauté s’ouvre vers des réflexions libératrices, nous devenons de plus en plus nombreux à refuser cet ostracisme, cet enfermement communautaire ou personne ne trouve sa place. Car il est clair que des gens cherchent à nous libérer de ce judaïsme à la pensée unique. Je les appellerai les nouveaux « acteurs » – quoi que certains sont très actifs et depuis déjà longtemps.

A noter, beaucoup de ces « acteurs » n’appartiennent pas au CRIF et au consistoire. Finalement, il est possible d’être juif, d’aimer notre communauté et de pratiquer la tolérance et le respect de l’autre. Comme dirait notre ami Serge Gainsbourg :

« L’ouverture d’esprit n’est pas une fracture du crâne »

Toutefois il était important de terminer sur une note d’optimisme, voici donc une partie des nouveaux acteurs qui font évoluer la communauté, ce sera régulièrement vers eux, que je me tournerai. Car la critique sèche sans le désir de trouver des solutions satisfaisantes, n’a de valeur.

Aussi comme dans l’esprit de la « Hassidout » : essayons de voir toujours le côté du bien et du positif, sans pour autant se voiler la face, afin d’aider la communauté juive à avancer de la meilleure manière, c’est à dire ensemble. Pour reprendre les mots de Raphy Marciano directeur du Centre Communautaire Lafayette :

« Cherchons l’unité sans chercher forcément l’uniformité »

J’ai donc listé une partie des « nouveaux » acteurs et tous ceux qui prennent une place importante dans le paysage communautaire. Car ils portent en eux, l’envie d’apporter du rythme et du sens à notre judaïsme.

« Car il est temps que cela change, ensemble ! »

Alors voici une partie de cette liste et pour chacun d’eux, leur site ou adresse Facebook. N’hésitez pas à me faire parvenir vos adresses, vos événements, vos associations, vos envies, vous attentes…

Faites moi part de vos réactions sur ma page FB : Deborah Goldman. Faisons le bien ensemble !

  • Les organisations religieuses :

Lecture Sefer, mené par le Professeur Liliane Vana, organise des lectures de la Torah et de la Meguila par les femmes orthodoxes : sur Akadem et sur FB.

Le mouvement Habad-Loubavitch (siège rue Lamartine à Paris) propose entre autres des cours quotidiens ouverts à tous : sur FB.

Le MJLF, Mouvement Juif Libéral de France avec une de ses meilleures porte-parole Madame le rabbin Delphine Horvilleur : sur FB

Le mouvement Massorti, dont la synagogue Dor VaDor (Paris 20e) propose un office religieux participatif et égalitaire.

  • Pour les étudiants et jeunes adultes :

Le Centre Edmond Fleg : Le centre des Étudiants de Paris organise de nombreuses activités culturelles régulières ou ponctuelles : sur FB

L’association Relev : la branche jeunesse de l’association Lev propose des cours de pensée juive, avec notamment le sympathique Raphael de Lev sur FB.

La Yéshiva des Etudiants de Marseille organise des cycles d’étude juive à Marseille et ponctuellement à Paris : sur FB

La Moishe House Paris : des événements centrés sur la culture juive organisés par des jeunes adultes juifs pour rassembler les jeunes adultes juifs. Le groupe sur FB

Open Your Art propose des sorties et voyages culturels destinés à rassembler les jeunes juifs.

Le groupe J’OSE rassemble de jeunes adultes bénévoles autour des valeurs de l’OSE pour organiser des événements à but caritatif, dont les fonds sont reversés à l’OSE.

JewSalsa propose des rencontres culturelles débordantes d’enthousiasme, avec son organisateur charismatique David JewSalsa.

  • Les mouvements de jeunesse et d’éducation :

Les EEIF, Eclaireurs et Eclaireuses Israélites de France, sont un mouvement de scoutisme d’éducation juive et citoyenne.

Le DEJJ est un mouvement de jeunesse qui a pour vocation de regrouper les jeunes juifs, dont la philosophie repose sur les trois axes : Am, Thora, Eretz.

L’Hachomer Hatzaïr est un mouvement de jeunesse juif laïc qui prône l’éducation du jeune par le jeune et la transmission de valeurs.

Bné Akiva est un mouvement de jeunesse sioniste religieux; le plus important au monde, il est présent dans plus de 25 pays.

Tikvatenou est une association de jeunesse qui transmet des valeurs fondées sur les racines du judaïsme et l’attachement communautaire.

Moadon Loisirs est une association d’éducation populaire pour la jeunesse juive, qui propose des séjours de vacances et des activités basées à la Maison Moadon (Paris 17e).

L’Alliance Israélite Universelle est une institution juive internationale dédiée à l’éducation, qui a notamment 4 groupes scolaires en Ile-de-France.

  • Les lieux d’étude :

Le Centre Communautaire de Paris programme tout au long de l’année des cycles d’études sur le judaïsme, la politique, l’histoire moderne, etc. : sur FB.

L’Université Populaire du Judaïsme propose des séminaires d’étude juive sans idéologie, loin d’un « prêt à penser ».

Limoud France organise un séminaire annuel proposant une approche pluraliste du judaïsme : sur FB.

Mira Neshama avec la Méditation Juive a travers la « Hashkata » du Rav Shapiro, technique visant à faire le calme intérieur et à puiser la force via certains versets et concepts hébraïques.

L’Oulpan Lavi propose un apprentissage de l’hébreu à travers une approche culturelle. C’est un moyen d’enrichir son identité juive grâce à la découverte de la langue.

Sur internet :

Akadem est un campus numérique juif qui diffuse en audio et vidéo des conférences sur le judaïsme et la culture juive.

Le blog Modern Orthodox propose des sujets de réflexion religieuse comme l’étude de la paracha hebdomadaire.

Le groupe Judaïsme et Féminisme est un forum qui s’intéresse à la place des femmes dans le judaïsme.

  • Les initiatives inter-religieuses :

L’Amitié Judéo-Musulmane de France parcourt les quartiers avec à sa tête l’innovant rabbin Michel Serfaty et des éducateurs musulmans et juifs pour parler aux jeunes et à leurs parents et lutter contre les préjugés : sur FB.

Les conférences d’Eric Gozlan avec l’Imam Chalghoumi ou sur son blog.

  • Les médias juifs :

La revue mensuelle Tenoua rassemble des organisations religieuses et des contributeurs de différents courants religieux pour un judaïsme pluraliste.

Le site Jewpop propose des articles et chroniques décalés sur l’actualité communautaire.

Esti Esther publie des portraits vidéos interrogeant « C’est quoi être Juif? ».

Mais encore…

Mélodie Date organise des événements pour faire se rencontrer les célibataires de tout âge de la communauté.

J-Link, le premier réseau social juif gratuit pour faire des rencontres.

A féliciter :

L’initiative militante d’un homme Jean Corcos qui a réussi à réunir autour de lui 5000 signatures Pour que FaceBook cesse de protéger les négationnistesIl lui en manque encore 2 241 pour arriver au 7500 signatures requises. Et si vous deveniez à votre tour un “nouvel” acteur de la communauté… Pour signer c’est ici.

Le Réseau Ezra Ile de France qui aide, qui soutient qui donne aux plus démunis avec la solidarité toujours démultipliée des bénévoles de la communauté : sur FB.

Ou l’Appel national de la Tsédaka qui réunit des parrains célèbres et très impliqués pour répondre aux besoins des plus pauvres.

Mais aussi la fondation Impact qui favorise la connaissance des réalités israéliennes sur l’aspect économique, social, culturel. Cette association incite à un autre regard sur Israël, dans ce désir de promouvoir des actions bilatérales entre nos deux pays : sur FB. Aujourd’hui par exemple en organisant une rencontre à l’exposition interactive Open a door to Israël.

Simone Rodan-Benzaquen directrice de AJC qui sensibilise par des rencontres et des forums le « vivre ensemble démocratique ». Save the date lundi 4 avril au théâtre Déjazet. Sursaut : sur FB.

Que de belles initiatives démocratiques et humaines !

« Et si on montait un blog qui parle de vous… »

En effet en essayant de classer, de répertorier, de lister, les initiatives des “nouveaux”  acteurs de la communauté, nous avons été frustrés. Il y a tellement à dire, il y a tellement à faire… Beaucoup d’initiatives, de projets humanistes, personnels ou collectifs, beaucoup de juifs(ves) et de non juifs(ves) qui veulent apporter un peu de lumière dans cette obscurité ambiante. Administrer de la vivacité, de l’intelligence, du renouveau face à l’obscurantisme de certains courants religieux, ayant pris en otage les communautés voilà plus de 30 ans déjà. Être juif(ve), ou musulman(ne), ou chrétien(ne), être un homme ou une femme moderne et respectueux de ses valeurs et ses traditions, n’est pas qu’un droit mais aussi un devoir. Refuser les dogmes et s’éloigner des « réflexions extremistes » ne sont pas que des devoirs mais aussi des droits chers à nos libertés de conscience et nos libertés individuelles.

« Car la liberté est un cadeau qu’il faut honorer et protéger encore et encore »

Alors nous avons décidé de créer un blog comme une passerelle entre ce renouveau juif et vous. Un blog libre de ton et d’esprit. Qui regroupera tous les courants religieux et associatifs qui œuvrent chaque jour souvent dans l’ombre. Nous évoquerons les « acteurs » de la communauté qui nous représentent. Car la liberté sans la tolérance, n’est qu’une infime partie de la liberté.

Notre action est à suivre…

Remerciements tout particuliers à Sandra Jerusalmi qui a collaboré au travail de cette liste : sur FB.