Mahmoud et Moral est un couple d’amoureux, Mahmoud est un jeune arabe israéliens de 26 ans, et Moral une jeune juive. Ils ont annoncé leur mariage sur Facebook, après cinq ans de vie commune.

Moral s’est convertie à l’islam, et ils habitent dans une rue de Jaffa, ou la moitié des habitants sont juifs, et l’autre moitié arabe.

L’association Lehava, dont le but est de « Prévenir l’assimilation en Terre sainte » a diffusé le carton d’invitation, et a appelé des milliers de personnes à manifester contre ce mariage. Le jeune marié a demandé l’interdiction de la manifestation, mais le juge l’a débouté, la manifestation sera autorisée à condition qu’elle se tienne à plus de 200 mètres de la fête.

Yad Leahim est liée à Lehava, Yad Leahim milite contre ceux qui veulent veulent sauver les  juifs malgré eux, en les convertissant à l’islam ou au christianisme.

Elle se scandalise à l’idée d’une loi qui pourrait permettre à des non juifs d’adopter des juifs, et trouve normal que des juifs adoptent des enfants nés chrétiens ou musulmans.

Yad Leahim publie des récits sur d’innocentes jeunes filles juives, séduites par des arabes pervers, et maltraitées au fond de mystérieux villages arabes, en appelant au secours. Ils envoient même des commandos pour les récupérer.

Des militants de cette organisation se promènent sur les plage de Tel Aviv pour pour chasser les dragueurs arabes qui oseraient s’approcher de pures filles d’Israël.

Cela sent fort le racisme,Yad Leahim oublient de dire qu’il y a aussi des maris juif violents et pervers et des musulmans aimant.

Ces actions sont des atteintes évidentes à la liberté individuelle, leurs commmandos évoquent la police des moeurs qu’on trouve en Iran.

Dans le cas du mariage de Mahmoud et Moral, Jaffa n’est pas un village mystérieux au fond de la bande de Gaza, les amoureux habitent Tel-Aviv-Jaffa,  en cas de difficulté, une jeune femme malheureuse est protégée au même titre que si elle s’était mariée avec un juif. Le prétexte de protéger les vièrges d’Israël ne tient pas.

Tout cela sent fort le racisme, même si le mot est impropre. Il n’est jamais question de race, mais de religion. Un arabe converti au judaïsme sera accepté en tant que juif.

A quelques mètres des militants de Lehava, des militants de gauche ont organisé une contre manifestation, pour féliciter les jeunes mariés, et des personnalités de premier plan, dont le nouveau président de la République, Ruby Riveline ont souhaité beaucoup de bonheur aux jeunes mariés.

Lorsque qu’on a crée l’État d’Israël, ses premiers dirigeants ont confié aux religieux la responsabilité de l’état civil, ainsi on ne peut se marier que devant un rabbin, un imam, ou un prêtre.

Si une jeune fille juive tombait amoureuse d’un arabe et souhaitait se marier, elle pourrait le faire  à l’étranger, si non, il faudrait que son fiancé ou elle même change de religion.

Pour devenir chrétien ou musulman, pas de problème, c’est très rapide et sans frais.Par contre pour devenir juif, excusez l’expression, c’est la croix et la bannière. Les rabbins exigent que le nouvel entrant souhaite respecter les 613 commandements, or ceux qui veulent faire partie de la majorité religieuse, n’ont pas nécessairement la foi, ni l’envie de pratiquer une religion aussi complexe.

Les rabbins poussent donc, les couples mixtes à choisir l’islam ou la chrétienté. Les mêmes s’offusquent devant les résultats de leur stratégie. Ils se plaignent du risque « d’assimilation», preuve d’une ignorance des lois sociologiques.

Ce sont toujours les minorités qui s’assimilent à la majorité, pour être comme tout le monde, et si cela n’est pas le cas en Israël, c’est suite à l’attitude des rabbins qui appliquent des règles conçues en diaspora pour la diaspora.

Certaines personnes militent avec force pour l’instauration d’un véritable mariage civil, comme il en existe dans tous les pays occidentaux, d’autres pour un changement radical d’attitude du rabbinat afin qu’il facilite les conversions au judaïsme, et c’est l’attitude du Rabbin Amsellem, député atypique de la Knesset, président fondateur du mouvemenet Am Chalem, peuple complet.

Haim_amsellem

Haïm Amsellem s’est préoccupé des russes arrivés en Israël pour se sauver d’URSS, beaucoup ne sont pas juifs selon la loi juive, et n’ont aucune envie de pratiquer la religion. Pourtant, ils font l’armée, se comportent en bons citoyens et n’adhérent à aucune église.

Que faut-il en faire ? ils sont des centaines de milliers, il faudra bien un jour ou l’autre régulariser leur situation, et bon gré mal gré, le rabbinat devra nécessairement évoluer.