L’évolution géographique de la présence juive en Afrique aujourd’hui, bouleverse le marqueur des mutations spatiales du judaïsme. Elle montre la grande sensibilité de cette minorité spécialisée aux évolutions de son temps, sensibilité encore plus exacerbée par leurs aînés qui entrent en crise structurelle pour tenter de préserver leurs acquis.

On a trop longtemps réagi, façonné, et forgé nos attitudes et nos réflexes en privilégiant l’instant, et on a malheureusement trop souvent oublié l’histoire.

L’une des principales conséquences sociales et politiques de ce processus est l’éclatement des cadres traditionnels d’appartenance avec le développement du phénomène nouveau à l’intérieur de la communauté.

Les juifs africains sont en majorité restés fidèles et attachés à leurs racines où qu’ils se trouvent. C’est une réalité à la fois sociale, politique, culturelle et historique qu’il faut prendre en compte.

Aujourd’hui, il y a près de deux millions de juifs en Afrique, qui se réfèrent à leur identité juive. C’est ce qui fait à la fois la singularité, la force et la légitimité de ces juifs quand ils se définissent comme noirs. Les aléas du moment sont dans la tête de chacun d’entre nous. Et on ne va pas les oublier ou les éradiquer simplement en disant : on ne veut pas voir, on ne veut pas entendre, on ne veut pas savoir.

On doit tout entendre, tout dire, savoir le maximum, pour apporter la réponse aux défis auxquels nous sommes confrontés. Ici comme ailleurs, les faits historiques sont irréfragables et seule leur réalité doit nous guider.

Mais cette plongée dans le nouveau monde juif n’est pas sans risque car suspendue aux fluctuations du temps.

Il faudra inventer des modalités d’insertion économique originales au fondement d’une judéité durable.

La simultanéité de ces nouveaux « Frères » met en regard, d’un côté, le processus rapide d’intégration du judaïsme intérieur, de l’autre, l’inscription dans des réseaux mondialisés du judaïsme, gommant les
profonds clivages traversant désormais le monde juif. Ces mutations rapides ont lieu à un moment de crise. Les juifs africains seront désormais au cœur de ces tensions.