Le Times of Israël a récemment publié de nouvelles statistiques de salaires moyens en Israël.

Je tiens à rappeler que la notion de salaire moyen n’est pas significative et qu’il faut lui préférer celle de salaire médian en particulier dans un pays relativement inégalitaire :

1-Salaire moyen -salaire médian

Exemple simple avec un effectif de 5 personnes

effectif 1 1 1 1 1
salaire 1 000 1 500 2 000 2 500 1 000 000

Dans ce cas le salaire moyen est de 201 400 ce qui ne signifie rien alors que le salaire médian de 2000 est seul significatif car il indique qu’il y a autant de personnes qui gagnent moins de 2000 que plus de 2000.

Selon le bureau central des statistiques israélien le salaire moyen en 2012 était de 9,149 shekels alors que le salaire médian était de 6 541 shekels ce qui est bien inférieur.

2-Index de répartition du revenu – GINI index

Cet index doit être interprété de la façon suivante : 0 signifie que tous les individus d’un pays ont un revenu égal alors que 100% signifie qu’un seul individu concentre l’ensemble de revenus.

Le Factbook de la CIA répertorie l’index GINI de 144 pays sur 230 pris en compte par la CIA car on peut imaginer que certains pays comme les pays du golfe ou l’Arabie saoudite qui ne publient pas cet index sont des possessions tribales ou familiales plus que des nations et que peu d’individus accaparent l’ensemble des richesses.

Dans les pays démocratiques et développés les index sont compris entre 24% et 32% :

Exemples :

Danemark et Suède 24.9 ; Belgique 25.9 ; Norvège 26.8 ; Allemagne 27.0 ; Suisse 27.9 ; France 30.1 ; Australie 30.3 ; Italie 31.2%; Canada 32.1%, Royaume Uni 32.4.

L’index Gini de l’Union Européenne est de 30.8%.

Israël pose un problème d’inégalité avec un indice de 42.8% et arrive au 95e rang entre le Tchad et le Kenya sur 144 parmi les pays les plus inégalitaires répertoriés par la CIA. Israël est même plus inégalitaire que la Russie (42%).

Le paradoxe américain ne saurait justifier un tel niveau ; les USA ont en effet un indice de 45% mais avec un PNB de 18 000 milliards de dollars en 2015 soit 56 300 dollars par personne (34 300 pour Israël) peut supporter une forte inégalité en offrant un niveau de revenu décent par habitant bien que cette situation reste à améliorer même aux USA.

Certaines caractéristiques communautaires et les inégalités entre hommes et femmes expliquent en partie la situation en Israël. La moyenne simple des salaires des hommes et des femmes de la communauté juive était en 2012 approximativement de l’ordre de 9 200 shekels pour 42 heures de travail. Une femme juive gagnait 68% environ du salaire d’un homme juif en 2012.

Pour la communauté arabe qui représente 25% de la population le salaire moyen des hommes et des femmes était très approximativement de l’ordre de 5 700 shekels en 2012 sans doute pour des questions de qualifications. Par ailleurs la population ultra-orthodoxe contribue peu au PNB.

Les autres facteurs importants qui aggravent les inégalités sont les prix à la consommation, l’immobilier et les prestations de l’État.

Cette inégalité semble s’opposer à l’éthique sioniste pour laquelle Israël doit rester une terre d’accueil pour tous les citoyens qui tous assurent la sécurité du pays quelque soit leur place dans la société. Le développement d’une structure hôtelière particulièrement clivant symbolise aussi cette déperdition de la notion d’accueil contraire au sionisme.