Dans ses paupières closes

Chaque Jew, Yid, Juif

Quoi qu’il tente, quoi qu’il ose

Marrane, Dhimmi, Yehoudi

Sait à jamais

Que la nuit de cristal

N’est jamais terminée !

De l’Egypte à Athènes :

Les Romains et l’arène

L’Espagne et sa Reine

Les pogroms et la haine

Auschwitz et ses chaînes

Sommeillent, sommeillent

Derrière leurs âmes en peine

Il y a les regards errants

Égarés et troublants

Survivants de mille vies

Éveillés, endormis

Le Peuple Juif survit !

Parfois l’œil aveuglé

Parfois le regard épuisé

Mais toujours aux aguets

Car il sait à jamais

Que s’assoupir

C’est mourir !

Et dans l’ombre

Rôdent ses ennemis

Du crépuscule à l’aube

Autour de lui

Valsent les loups

Tournent les charognes

Dansent les vautours

Pour le mettre à genoux !

Peuple assoupi

Réveille-toi !

La faille n’est pas permise

Peuple désuni :

Ré-unit toi !

Dans l’entaille s’insinue ton ennemi !

Et le sursaut le ramène à la vie.

Son alliance éternelle

Inspirée jusqu’à la liberté

Jusqu’en terre, d’Israël !

Ici, toujours et maintenant

Le Peuple Juif Vivant !

Et même si le face à face est brutal

Nous nous relevons

Pour l’amour de Sion !

De génération en génération

De pays en maison

La domination des nations

N’a plus de raison

EXISTER !

Photo : Deborah Goldman ©

*************

299830_2434611580042_1743117461_n (2)