L’association Kids4Peace est un mouvement de jeunesse inter-religieux en Israël.

Ils ouvrent la voie du courage, et nous redonnent espoir…

Ils se réunissent depuis 13 ans et mettent en place un programme de formation à la paix et à la non-violence sur six ans pour des jeunes israéliens juifs, chrétiens et musulmans et pour des jeunes palestiniens de Jérusalem-Est, chrétiens et musulmans.

En ces temps très douloureux, voici le message qu’ils ont publié sur leur blog en anglais (article écrit par mes soins) et traduit, ici, en français.

Que ce message nous incite au courage et à la promotion de la paix partout où nous en avons le pouvoir, famille, amis, parents, enfants, communautés, et communauté nationale!

Élever nos voix, un message de Kids4peace 

« Dans les temps tourmentés, il est parfois difficile de trouver les mots justes.

Nous pleurons. Nous prions. Nous ne savons pas quoi dire ni quoi faire. La violence qui se répand sur Jérusalem a emplit les rues de souffrance et de peur. Cela pourrait nous laisser paralysés et sans voix.

En tant que communauté de Palestiniens et d’Israéliens, réunis à des amis du monde entier, nous ressentons la peine des deux côtés comme peu de gens la perçoivent.

Nous avons appris à avoir confiance et à nous respecter mutuellement. Nous nous raccrochons à notre humanité commune, notre espoir de paix, notre refus de la violence, et notre engagement indestructible à voir le sacré, l’image de Dieu, dans chaque être humain, même s’il est notre ennemi.

C’est une bénédiction et un poids.

Nous ne pouvons pas répéter les slogans simplificateurs de notre propre camp. Nous ne pouvons pas démoniser l’autre. Nous savons que la violence ne peut qu’amener davantage de souffrance et de douleur.

Mais nous savons également que la violence que nous voyons maintenant, appartient à une réalité plus vaste de désespoir et de découragement. Le manque de sécurité, d’égalité et de justice de tout le peuple de Jérusalem nourrit la haine, incite à l’extrémisme et nous éloigne de la paix à laquelle nous aspirons. Et, plus douloureux que tout, nous voyons des enfants, des enfants qui ressemblent à nos jeunes, prisonniers de ce cycle de la souffrance.

Nous sommes en colère, nous avons peur, mais nous ne nous laisserons pas submerger par la spirale des accusations et des représailles.

Nous devons proposer une alternative.

Face à tant de peur, alors que même sortir de nos maisons devient une question de vie ou de mort, nous nous sentons appelés à prendre la direction des événements et à construire notre futur. Le futur commence maintenant, alors que nous nous réunissons, pour parler, pour pleurer, pour prier, pour écouter et pour nous connecter profondément et honnêtement la vie des autres.

Pour comprendre comment le confit détruit les familles Palestiniennes et Israéliennes. Pour ressentir les craintes et les luttes qui sont à la racine de notre douleur. Pour faire face au mal qui est commis dans notre propre camp, pas dans le camp des autres.

Pour prendre la responsabilité de notre avenir.

Première étape, nous allons nous parler.

1 – Dans les prochains jours, Kids4Peace l’équipe et les parents vont se rencontrer, en personne et virtuellement, pour se reconnecter à nos sœurs et nos frères au-delà des lignes tracées par le conflit. Ce sera dur mais nous sommes prêts.

2 – La semaine prochaine, quoi qu’il arrive, nous allons mettre en place notre programme d’automne comme nous l’avons planifié. Plus de 120 jeunes faiseurs de paix ont prévu de se rencontrer pour parler, apprendre et agir. Si cela est possible d’un point de vue sécuritaire, nous le ferons en personne. Sinon, nous nous rencontrerons en ligne, sur Facebook, dans des maisons, et partout où cela sera possible.

Rien ne sera annulé. Rien de sera détruit.

Nous allons trouver ensemble un chemin pour avancer.

Deuxième étape, nous allons porter notre message à la communauté – élever nos voix avec force et puissance pour défendre le changement.

Ensuite, nous allons rejoindre nos partenaires, dans d’autres organisations de la paix, pour élever nos voix et mobiliser dans une campagne pour un changement réel.

Alors que nous aspirons à rompre ce cycle de la violence, nous ne pouvons pas non plus revenir au statu quo. La division, le désespoir, la haine, la peur et l’injustice, cela ne peut pas être notre futur.

Nos jeunes adultes prendront la direction des événements, à travers le dialogue pour une initiative d’action, notre dernier effort pour mettre nos valeurs en pratique à travers un changement social non violent.

Nous allons tous travailler, nuits et jours, cœur et âme, dans une campagne intense pour influencer nos pairs et nos leaders politiques et pour promouvoir une vision du futur qui reflète nos valeurs en tant que chrétiens, juifs et musulmans, et en tant que personnes de bonne volonté venant de tous les horizons, à Jérusalem et dans le monde.

Nous allons développer à nouveau nos programme éducatifs, faire acquérir à nos jeunes des capacités de plaider, d’organiser un changement non violent ainsi que des qualités d’écoute bienveillante et de dialogue.

Nous allons augmenter notre engagement pour connaitre, dans tous les détails, la réalité de l’autre côté, et pour prendre au sérieux notre responsabilité vis-à-vis de l’autre.

Nous allons élever nos voix.

Un par un et tous ensembles, pour donner vie à un mouvement de changement.

Et nous allons avoir besoin de l’aide de tous pour avancer, pour travailler, pour prier et pour donner, d’une façon plus audacieuse que jamais auparavant. »