Les enfants d’Izieu

 

Elles s’appelaient Nina, Paula

Claudine, Liliane, Esther, Sarah

Quelques toutes petites filles

Perdues dans un monde en folie

Ils s’appelaient Sami, Elie

Joseph, Herman et Henri

Ils n’étaient que des enfants

Entre quatre et dix-sept ans

Elles s’appelaient Martha, Senta

Lucienne, Renate et Mina

Qui dans cette colonie

Retrouvaient goût à la vie

Ils s’appelaient Jean-Paul, Albert

Hans, Max, Jacques, Gilles, Otto, Majer

Pour la plupart orphelins

Ballotés et sans destin

Elles s’appelaient Liane et Alice

Jacob et Maurice

Qui avaient trouvé à Izieu

Un tout petit coin de ciel bleu

Ils s’appelaient Richard, Jean-Claude

Barouk, Egon, Sigmund, et Claude

Qui un jour furent arrêtés

Et à Auschwitz assassinés

Ils s’appelaient Georges, Isidore

Marcel, Arnold, Charles, Théodore

Ils sont morts sans faire de bruit

A l’aube même de leur vie

Ils s’appelaient Fritz et Emile

Animés du vœu puéril

De rejoindre leurs parents

Et de vivre comme avant

Ils étaient 44 enfants

Qui jamais ne devinrent grands

Partis un jour sans dire au revoir

Leurs rires hantent encore nos mémoires

Yaël Hassan