Alors qu’Israël fête ses 71 ans, il serait bon de retracer l’Histoire du Technion, fondé en 1923, bien avant la création officielle de cet état, et qui est peut-être la seule Université et école d’ingénieurs au Monde à avoir participé à la construction d’un pays.

Un peu d’histoire…

• En 1912 : Pose de la première pierre sous l’empire Ottoman.
• En 1923 : Visite d’Albert Einstein, qui planta un arbre et a promis de s’engager pour le Technion sous le mandat britannique.
• En 1930 : Lancement du Département de Génie Mécanique, générant les bases de l’industrie Israélienne.
• En 1940 : Développement de technologies pour les forces de la Haganah, l’organisation paramilitaire sioniste créée en 1920.
• En 1950 : David Ben-Gurion choisi le nouveau site du campus. La faculté d’Ingénierie Aéronautique a ouvert ainsi que la Fondation de l’industrie Aérospatiale d’Israël.
• En 1960 : La faculté d’Ingénierie Electrique lance la microélectronique – c’est la naissance du secteur High-Tech en Israël.
• En 1970 : La faculté de Médecine Rappaport ouvre ses portes, déclenchant une synergie de recherche entre les sciences de la vie et le génie.
• En 1980 : L’ouverture du centre de R&D israélien high-tech Intel, qui s’établit près du Technion.

Des Oranges du Kibboutz au Semi-conducteurs, le Technion a non seulement été à l’origine du Pays mais en a bâti son infrastructure, sa santé, sa sécurité, son génie civil. La clé USB, le Robot Spine Assist, le médicament Azilect, le NanoSensor – Nez artificielle, le Velcade qui a valu au Technion 2 lauréats du Prix Nobel de Chimie en 2004 pour la découverte de l’Ubiquitine par la dégradation protéinique, le Robot Serpent, de la reconnaissance faciale en 3D, du langage internet PHP, de la découverte des quasi cristaux non périodiques (prix Nobel 2011), autant de découverte et d’innovation qui ont œuvrés et œuvre pour le bienfait de l’Humanité.

Les 100 000 anciens élèves du Technion sont une des ressources les plus précieuses du pays. Ils représentent 70 % des ingénieurs agréés en Israël. Ce sont eux qui ont créé l’infrastructure industrielle du pays, qui ont renforcé ses capacités de défense et qui ont fait œuvre de pionniers en matière d’entreprise à vocation technologique.

Attirées par la qualité des diplômés du Technion, des entreprises internationales (Intel, Microsoft, Google, IBM, Motorola, Hewlett Packard et Digital) se sont installées en Israël pour y établir des centres de recherche et de développement faisant d’Israël le foyer à plus forte concentration de start-up high-tech, juste après la Sillicon Valley.

Regardons aussi de près les startups et sociétés issues du Technion qui sont aujourd’hui cotées au Nasdaq, qui se sont vendues à des multinationales ou même des entreprises qui sont source d’emplois en Israel : Mellanox racheté par le géant américain Intel, Given Imaging racheté par Covidien, une filiale de Medtronic, le leader mondial des technologies, solutions et services médicaux, Mazor Robtics racheté également par Medtronic.

Medtronic a aussi acquis Nutrino, une plateforme de nutrition personnalisée à base d’IA qui est une technologie du Technion. Citons aussi invision Biometrics, société créée par des anciens du Technion qui développe des circuits imprimés de capteurs détectant les mouvements du visage et du corps pour en faire des capteurs 3D en mains libres.

Aujourd’hui, le Technion est présent à l’international et est devenue la première et à ce jour la seule institution non américaine habilitée à délivrer des diplômes aux États-Unis, mais également en Chine avec le Guangdong Technion à Shantou en Chine.

Récemment, le Technion a rejoint l’EuroTech Universities Alliance un consortium d’universités européennes d’excellence en recherche scientifique et technologique qui regroupe notamment l’École Polytechnique française, l’École polytechnique fédérale de Lausanne suisse et l’Université technique de Munich allemande.

Israël et le Technion partagent une vision commune sur le développement de technologies de pointe pour le bénéfice de l’humanité et cette belle histoire commune est bien partie pour durer !