Depuis maintenant 65 ans, Israël est attaqué par tous les fronts.

Plus les années passent, et plus les nations du monde trouvent toujours un moyen de placer sur le banc des accusés Israël, notre nation, notre peuple, qui porte le nom de notre troisième patriarche (Jacob, Israël).

Au début, c’était une organisation terroriste qui se faisait appeler l’OLP – l’Organisation de Libération de la Palestine.

Incarnée bien sur, par le très célèbre Yasser Arafat, qui lui-même était égyptien et non palestinien.

Cette supercherie, cette revendication, cette future création d’un Etat Palestinien ne tient à rien d’existant concrètement, et est même encore aujourd’hui, toujours aussi vivante, elle pèse beaucoup plus lourd grâce aux fonds de soutien de l’Union européenne, et de certains lobby américains et des puissances arabes du Moyen Orient.

D’ailleurs la Palestine est scindée en deux. D’un côté, le Hamas qui est reconnu comme entité terroriste et de l’autre le Fatah de Yasser Arafat, je me pose la question avec qui ferons nous la paix ?

Comment un minuscule pays aussi grand que l’Etat du New-Jersey peut survivre dans ces conditions, à se demander si les Juifs, cette minorité n’a vraiment pas quelque chose de spécial, qui sort de l’ordinaire ?

Non, juste une volonté de vivre qui défie l’existence même, une armée puissante, aussi bien connue mondialement que méprisée.

Israël est le seul pays démocratique du Moyen Orient mais celui qui est le plus maltraité. Alors, pourquoi, peut être parce que les juifs (ou Israélites) sont trop gentils ?

Depuis le début de l’année 2014, 34 roquettes ont été lancées depuis Gaza, le monde, l’Occident n’a pas réagi, pour quoi ?

Si l’on reprend toute l’Histoire, on remarquera que les Israélites ont subi de multiples obstacles.

Leur survie n’a toujours dépendue que d’eux-mêmes, que ce soit sur le plan religieux ou sur le plan politique.

Aujourd’hui Notre nation est face au boycott, plus virulent que jamais, a une voix pour la paix avec les Palestiniens qui ne sera peut être jamais signée car leur revendications sont surréalistes.

Et ce qui est le plus choquant dans tout cela, c’est que les deux pré propositions faites par Ehud Barak et Ehud Olmert n’on pas plu au Monsieur Abbas, alors dites moi que faut-il faire ?

Au delà de cela la photo de la Palestine présentée aux élèves des écoles palestiniennes représente Israël en entier, je dis bien d’Eilat jusqu’au Hermon !

Je suis certain que M. Kerry se donne à 100 % pour faire avancer la paix, mais quand le voisin d’en face se donne à 100 % pour faire avancer la haine, il serait peut être plus judicieux de reculer et de préserver ce qui nous appartient.