« Israël, la ‘start-up nation’, est un modèle et un proche partenaire de l’Italie », a déclaré le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, lors d’une rencontre avec des universitaires israéliens et italiens qui s’est déroulée le 20 juillet à l’Université de Tel-Aviv, marquant le début de sa visite en Israël.

La rencontre, centrée sur l’innovation et la coopération scientifique et universitaire entre les deux pays a, selon le Premier ministre italien, souligné leur étroite coopération. Israël « est un pays partenaire et ami », a-t-il ajouté.

Matteo Renzi a relevé que le monde traversait actuellement un moment difficile, qu’il était cependant important d’exploiter pour l’avenir. « Le futur de l’Italie sera focalisé sur des concepts nouveaux pour la nation italienne en particulier, et pour l’Europe en général » a-t-il déclaré.

« Les jeunes universitaires ont aujourd’hui à leur disposition des connaissances plus importantes que jamais. Un étudiant dispose de nos jours de plus d’informations que n’en avaient les chefs d’Etat il y a plusieurs décennies. La compréhension de cette connaissance est la clé de l’exploitation des opportunités que l’avenir renferme ».

Quatorze années de coopération scientifique et technologique :

Le Président de l’Université de Tel-Aviv, le Prof. Joseph Klafter, a de son côté relevé que l’Italie et Israël étaient toutes deux des puissances innovantes et a rappelé la coopération de longue date entre son institution et les universités italiennes, dans le domaine des sciences en général et des sciences humaines en particulier. Cette coopération comprend, entre autre, un projet conjoint pluriannuel du Ministère de l’Environnement à Rome avec le Département d’Etudes sur l’Environnement de l’UTA, ainsi que 12 projets de recherche conjoints menés au sein du Programme-cadre de la Communauté européenne.

Le Prof. Marco Gigli de l’Ecole polytechnique italienne a déclaré que « les universités doivent aujourd’hui changer la structure de leurs activités, afin de promouvoir la recherche et le développement. » Il a salué les universités israéliennes, qui fournissent des exemples d’intégrations interdisciplinaires et de coopération entre l’Université et l’industrie.

Le Prof. Uri Ashéry, de l’Ecole des neurosciences de l’Université de Tel-Aviv, a présenté la recherche interdisciplinaire menée à l’Ecole. Le Dr Alessandro Procini, chercheur italien, a présenté le Laboratoire israélo-italien de Neurosciences, qui a publié 40 articles scientifiques à ce jour et construit, entre autre, une interface graphique novatrice destinée au contrôle de l’activité neuronale.

Recherche de pointe et start-ups innovantes :

Le Prof. Ronit Satchi-Feinero de la Faculté de Médecine de l’UTA, a présenté le travail de son équipe dans le domaine des médicaments anticancéreux ciblés, portant en particulier sur les tumeurs en dormance, grâce auquel les chercheurs espèrent dans l’avenir pouvoir diagnostiquer et traiter le cancer avant même qu’il ne se déclare.

L’attaché scientifique de l’Ambassade d’Italie en Israël a résumé les 14 années d’application de l’accord de coopération scientifique et technologique entre les deux pays, dans le cadre duquel fonctionnent six programmes de coopération et d’échanges, des conférences bi-annuelles, une structure visant à encourager les projets conjoints et la coopération en R&D, ainsi que des laboratoires communs dans les domaines des neurosciences, de la santé publique, la recherche nucléaire, l’énergie solaire, la cyber-sécurité et l’exploration de l’espace.

Lors de la réunion, plusieurs sociétés de highTech israéliennes se sont présentées, avec les sociétés de capital de risque qui les soutiennent, parmi lesquelles MeMed, qui développe un dispositif médical permettant l’identification des bactéries en fonction des réactions du système immunitaire qu’elles provoquent, au moyen d’un simple test sanguin.

L’entreprise Corephotonics développe une technologie permettant d’améliorer les performances des caméras intégrées dans les téléphones mobiles, au moyen de deux lentilles. Corephotonics a été fondée par le Prof. David Mendelovich, directeur du Centre pour l’entreprenariat et l’innovation de l’Université de Tel-Aviv, et les premiers téléphones qui intègrent sa technologie seront disponibles à la fin de l’année.

Uri Levine, co-fondateur de Waze et ancien étudiant de l’Université de Tel-Aviv, a souligné que 10 millions d’Italiens utilisent maintenant son application de navigation, économisant ainsi près de cinq millions d’heures dans les embouteillages tous les mois. Enfin Uzi Katz, PDG de la société TELIT spécialisée dans le domaine de la communication entre machines et dans l’Internet des choses, a présenté les activités de sa société, y compris ses deux centres de R & D en Italie, employant près de 250 ingénieurs.

Disponible sur le site : Les Amis Français de l’Université de Tel-Aviv