On ne présente plus le quotidien, dit de référence, le plus immonde de la sphère française.

Dans un article intitulé « ‘’Mort aux Arabes’’ : une haine décomplexée sur le Web israélien » Hélène Sallon indique que « La mort de trois jeunes Israéliens (…) a suscité en Israël une expression de haine anti-arabe qui alimente aujourd’hui le cycle de représailles ». Les autorités israéliennes, assure t-elle, « sont désormais bien en mal de juguler ces sentiments de haine, pour partie alimentés par les discours va-t-en-guerre de certains responsables politiques ».

Chacun, ‘’connaissant’’ aussi bien l’Etat d’Israël que Le Monde s’en serait douté !

Ainsi dans le corps du texte est pointé du doigt le Premier ministre Benjamin Netanyahou promouvant « un discours haineux. Dans un communiqué publié lundi, le cabinet israélien avait lui-même utilisé le mot ‘’ vengeance’’. Les trois Israéliens  ‘’ ont été enlevés et tués de sang-froid par des bêtes humaines. Au nom du peuple juif, je voudrais dire aux familles – les mères, pères, grands-mères et grands-pères –, que nous sommes profondément attristés. La nation toute entière pleure avec vous. La vengeance du sang d’un enfant, Satan ne l’a point encore inventé……’’ »,

« Vengeance », le terme est lâché ! Mais cette phrase ne dit-elle pas que même Satan n’a pas encore réussi à venger la mort d’un enfant ? N’est-ce pas un aveu de faiblesse plus qu’un appel aux représailles ?

Le curieux de cette traduction étant ce qui a été subtilisé par les petits points de suspensions… « Ni la vengeance pour le sang de trois innocents qui étaient sur le chemin de la maison de leurs parents. Le Hamas est responsable le Hamas paiera. Que la mémoire des trois garçons soient bénies ».

Ainsi donc est reconnue formellement l’impossibilité de venger les trois adolescents assassinés sur le chemin de leurs maisons !

Le Monde n’ayant pas usurpé sa réputation d’immonde, car ne se satisfaisant pas de cette réalité, a préféré diffuser, avec le texte de la journaliste, la photo du tweet du Premier ministre sans pour autant en donner le lien. Une photo coupée, tronquée où seule est indiquée : « vengeance for the blood of 3 pure youths who were on their » signifiant textuellement : « Vengeance pour le sang de trois innocents qui était sur leur ».

Phrase incompréhensible sans la suite mais pointant rageusement le ‘’désir vengeur ’’israélien !

L’Immonde allant jusqu’à inverser l’ordre de publication des deux tweets publiés sur le compte Twitter du Premier Ministre pour mieux brouiller leurs compréhensions.

Combien de lecteurs iront lire le compte Twitter de Benjamin Netanyahou pour avoir l’ordre chronologique exact et comprendre le sens de ses paroles ? Peu voire pas un seul !

Combien de lecteurs accuseront encore l’état du peuple juif et donc ses soutiens de diaspora dans la responsabilité de la poursuite du conflit ? La très grande majorité !

La haine du juif augmente en France ? L’Immonde en est responsable pour une grande part !

Devra venir le temps de son procès !