Le Triomphe de la Volonté, de Leni Riefenstahl, documentaire nietzschéen sur le Congrès de Nuremberg du parti nazi, de 1934, est diffusé pour la première fois, sur les écrans de télévision français, en 1972, dans Italiques, l’ancêtre d’Apostrophes, animée et produite par Marc Gilbert.

Quarante quatre ans plus tard, Carice Van Houten interprète une Leni Riefenstahl, humaine trop humaine, dans le film de Stephen Hopkins, La Couleur de la victoire (Race), sur le destin prodigieux du quadruple médaillé d’or d’athlétisme afro-américain, Jesse Owens aux Jeux Olympiques de Berlin, en 1936. Il sort le 27 juillet 2016, en France.

I. Retour en grâce

. 1er août 1936 : Helene Amalia Bertha Riefenstahl (1902-2003) malgré son strabsime (silberblick, regard d’argent, en allemand) filme les Jeux olympiques d’été de Berlin, utilise le noir et blanc, héroïse les modèles et utilise des éclairages contrastés. Elle est la réalisatrice « personnelle » d’Adolf Hitler et obtient le Prix du film allemand, la Coupe Mussolini à la Mostra de Venise (1934) et un diplôme de Grand Prix de l’Exposition universelle de Paris en (1937).

. 19 juillet 1952 : Chris Marker, lui rend un hommage, dans un documentaire pour les Jeux Olympiques d’Helsinki, Olympia 52. Jean Cocteau l’invite au Festival de Cannes (1953). W. Somerset Maugham et L. Ron Hubbard veulent écrire le scénario d’une comédie musicale inspirée de La Lumière bleue (1960). Le 7 décembre 1968 : Première diffusion, en Allemagne, du Triomphe de le Volonté, sur la NDR. Pour Henri Langlois de la Cinémathèque française, c’est le « seul chef-d’oeuvre du cinéma allemand de ce temps ». En France, l’Affaire des vedettes de Cherbourg (1969) et la grâce du milicien Paul Touvier (1971) illlustrent le retour d’un antisémitisme vitriolique pour le 30e anniversaire de la Conférence de Wannsee (1972).

II. Années de plomb

. 1er novembre 1971 : Italiques est la nouvelle émission produite et animée par Marc Gilbert, en deuxième partie de soirée, sur la deuxième chaine de l’ORTF. Elle succède à Post Scriptum présentée par Michel Polac, la case qu’occuperont Frédéric Taddéi et Léa Salamé avec Hier, aujourd’hui, demain et Stupéfiant, à partir de septembre 2016. En mai 1972, Marc Gilbert fait un documentaire aux États-Unis sur des écrivains américains : James Baldwin, Melvin Van Peebles, Norman Mailer et Susan Sontag. Le 30 mai, l’Armée rouge japonaise inaugure le premier d’une longue série d’attentats suicide à l’aéroport de Lod, de Tel Aviv.

. 26 août 1972 : Accréditation de L.Riefenstahl, comme photographe, par le Sunday Times, aux Jeux olympiques d’été de Munich, trente six ans après les jeux olympiques de Berlin, de 1936, sous le IIIe Reich. Le 5 septembre, des athlètes israéliens sont assassinés par le commando palestinien Septembre Noir. Le 5 octobre, Jean-Marie Le Pen fonde le Front National. Le 7 novembre, Richard Nixon devient le 37e président des États-Unis et Juan Perón retourne en Argentine après 17 ans d’exil. Le 7 décembre, le corps de Martin Bormann, haut dignitaire nazi est découvert.

III. Diffusion dans Italiques

. 8 décembre 1972 : Record d’audience battu, par Italiques : un million de spectateurs découvrent pour la première fois en France, à la télévision, Le Triomphe de la Volonté (1935), le documentaire sur le Congrès de Nuremberg de 1934 que Marc Gilbert est allé chercher, dans les archives d’une cinémathèque yougoslave de Zagreb. Ce rassemblement monumental dans un complexe construit par Albert Speer qui servit d’instrument de propagande a marqué Stanley Kubrick qui reprend des images du film dans Orange mécanique, en 1971. En 1973, l’Angleterre rejoint la CEE et 5200 chars israélo-palestieniens se livrent une guerre éclair.

Quand on tournait chez Goebbels, de Michel Delain et Max Gallo, 4 déc 1972 L’Express

. 1er octobre 1974 : Deuxième diffusion, en Allemagne, du Triomphe de le Volonté, sur la NDR. L.Riefenstahl, mythomane compulsive, insiste pour dire que c’est la première diffusion du film. puis se rajeunit de 20 ans, pour passer un examen de plongée, sous le nom d’Helen Jacob, et commencer le tournage de son dernier film, Impressions sous-marines. Pour le Sunday Times, toujours, elle photographie Mick et B.Jagger. A.Warhol, P.P.Pasolini et F.F.Coppola sont aussi des admirateurs inconditionnels. A.Pallenberg veut alors réaliser un biopic sur elle. Les Humanoïdes associés fondent Métal Hurlant (traduction littérale de Riefenstahl en français) au logo dardé de symboles SS. J.Mekas, parrain du cinéma américain d’avant garde, dit : « Si vous êtes un idéaliste, vous y verrez de l’idéalisme ; si vous êtes un classique, vous verrez dans ses films une ode au classicisme ; si vous êtes un nazi, vous y verrez du nazisme. »

IV. Fascination Fasciste

. 6 février 1975 : Susan Sontag, analyse le travail de L.Riefenstahl, dans un article irrévérencieux, Fascinating Fascism (The New York Review of Books, puis dans Under the Sign of Saturn (1980), p. 92), qui fait écho aux travaux de W.Benjamin sur la fétichisation mercantile de l’oeuvre d’art par sa reproductibilité désacralisante (L’Œuvre d’art à l’époque de sa reproductibilité technique, 1935) qui provoque une confusion entre esthétisation de la politique et politisation de l’art. Le 6 septembre 1975, L.Bangs, titre dans NME : Kraftwerk, la solution finale au problème de la musique ? sur une image de L.Riefenstahl en fond. Le  4 septembre 1976, Troisième diffusion, en Allemagne du Triomphe de le Volonté sur la chaine HR. Elle vient de recevoir la médaille d’or du meilleur travail photographique de l’Art Dicrectors Club of Germany et est l’invitée d’honneur aux Jeux olympiques de Montréal. David Bowie dans Playboy, joue avec le feu et compare Mick Jagger à Adolf Hitler, une des premières « rock star », selon lui.

. 12 juin 1981 : Sortie de  Tiefland (1934), aux Etats Unis, qui bat le record du film au « temps de production le plus long de l’histoire » selon le Guinness Book des records. Les figurants, des gitans jouant des rôles de juifs, qui furent envoyés à Auschwitz, inspirent J.Straczinski, (Babylon5, Sense8), en 2008, avant d’abandonner le projet de The Flickering Light. Elle séjourne dans l’Île de Majorque, dans le Port de Pollença, vers Alcudia, aux Baléares. Début des références sur-signifiantes (lire Slavoj Zizek) : Steven Spieberg, dans Les Aventuriers de l’Arche Perdue (1981) et Indiana Jones et la Dernière Croisade (1988, S.Roquette, coupée au montage, joue son rôle dans la scène du rassemblement nazi). LR qualifiera La Liste de Schindler de « film pour enfants » ; J.Boorman, dans Excalibur (1981), A.Schwarzenegger, dans Conan le Barbare, Pink Floyd dans The Wall (1982), G.Lucas, dans Le Retour du Jedi, K.Johnson, dans la série V (1983), T.Gilliam, dans Brazil (1985), B.Burgalat et Leibach, sur l’album Let it be (1988), M.Farmer et T.Mugler, dans En Concert 89 (1989), U2, dans le clip Numb (1993) et M.Jackson dans History (1995).

V. Absolution Finale

. 22 novembre 1993 : New York : 21e cérémonie des International Emmy Awards, le Prix du meilleur documentaire d’art est attribué à Ray Müller, pour The Wonderful, Horrible Life of L.Riefenstahl. Le 19 juillet 1996, aux Jeux Olympiques d’Atlanta, Annie Leibovitz, la compagne de Susan Sontag lui rend hommage. Le Roi Lion comme autrefois Cendrillon pastiche le Triomphe de la Volonté. R.Harris, dans Fatherland, (1992) et P.Verhoeven, dans Starship Troopers (1997) utilisent l’uchronie et le clip de Rammstein, Stripped, reprise de Depeche Mode (1998) incorpore des images d’Olympia.

. 6 mars 1998 : Ovation au 75e anniversaire du magazine Time aux cotés de C.Schiffer, E.Wiesel, T.Cruise, B.Clinton, H.Kissinger, S.Loren, L.Farrakhan et M.Gorbatchev. Le 29 février 2000, après un accident d’hélicoptère, au Soudan, les photos de son album sont publiées dans Paris Match, Stern, L’Europeo, Newsweek et The Sun. H.Newton la photographie pour Vanity Fair. J.Foster veut faire un biopic. Elle préfère S.Stone et P.Verhoeven. Le 9 mai 2001, J.L.Godard dit dans L’Équipe : « Chez L.Riefenstahl, il y avait malgré tout un grand respect de la chose filmée ». Le Stade Français publie un calendrier inspiré d’Olympia. K.Otomo, dans, Metropolis s’inspire de la cinéaste. BHL rejoint le Sud Soudan et offre aux Noubas de Cau, l’album de « la grande artiste à laquelle ils doivent un peu de leur immortalité » (Réflexions sur la Guerre, le Mal et la fin de l’Histoire).

VI. Testament Écofasciste

. 14 août 2002 : Sortie des Impressions sous-marines, pour son 100e anniversaire, des récifs coralliens qui lui rappellent « Monet ou Manet », sur une musique de G.Moroder. Pour Mark Musser, LR comme C.Lindbergh, admirait les environnementalistes nazis, Walther Schoenichen et Savitri Devi. Pour Robert von Dassanowsky, Titanic (1997) de J.Cameron reprend la version nazie de 1943 et les Navis d’Avatar (2009), surnom que Devi donnait au Führer) son travail sur les Nubas. LR rejoint alors Greenpeace et influence encore R.Scott (Gladiator, 2000), G.Lucas (Star Wars : L’Attaque des Clones, 2002) qui voit en elle le « réalisateur le plus moderne« , P.Jackson (Le Seigneur des anneaux : les deux tours, 2002), A.Proyas (I,Robot, 2004) et A.McKay (Anchorman, 2004). Le 8 septembre 2003 :  Mort et crémation sur la musique de Moroder.

. 29 février 2004 : Résurrection aux Oscars, durant l’hommage aux disparus, entre G.Peck, K.Hepburn, E.Kazan et C.Bronson. J.Bruckheimer et E.John applaudissent alors que l’antisémitisme de M.Gibson défraye la chronique. Le 23 mai 2004, Q.Tarantino remet la Palme d’or du Festival de Cannes à M.Moore, pour Farheneit 9/11. Slate, lui attribue « les normes filmiques, sans les compétences filmiques, de Sergei Eisenstein ou L.Riefenstahl. » Le 26 septembre 2007 : Sortie de Control d’A.Corbijn, sur la vie de I.Curtis, du groupe Joy Division (prostitution dans les camps de concentration nazis). La chanson They Walked in Line reprend la musique du Triomphe de la Volonté.

VI. Réveil de la Force

. 1er août 2009, Quentin Tarantino déclare au Spiegel, « L.Riefenstahl est le plus grand réalisateur qui ait jamais existé », pendant la promotion d’Inglourious Basterds, tourné au Studio Babelsberg, comme L.Riefenstahl (TDLV, 1934) ; W.Anderson (The Grand Budapest Hotel, 2014) et C.Nolan (Dunkirk, 2017). Les sculptures d’Ousmane Sow, réalisées d’après les photos de L.Riefenstahl, sont vendues aux enchères chez Christie’s. Q.Jones raconte la relation intime de LR avec J.Goebbels et les penchants cocaïnomanes des nazis, inspirés par les recherches de Freud (!). M.Gibson (Apocalypto), Angelika Taschen (Africa), Lady Gaga (Alejandro), Daft Punk (Tron : Legacy), L.Besson (Arthur et les minimoys), Madonna (W.E), L.V.Trier lui rendent hommage mais S.Soderbergh abandonne son biopic pour Liberace.

. 11 janvier 2013 : Sortie de Zero Dark Thirty, de Katryn Bigelow (compagne de J.Cameron & oscar du meilleur film 2009 – The Hurt Locker) : « la L.Riefenstahl du XXIe siècle » pour Naomi Wolf. Nicki Minaj choque avec son clip fascisant, Only (2014), Chris Wedge aligne les rongeurs comme dans le TDLV (LÂge de glace 4) et Marine Le Pen soutient que Jeanne d’Arc symbolise le Triomphe de la Volonté (2015). Le 27 juillet 2016 : Sortie de La Couleur de la victoire (Race), de Stephen Hopkins, réalisteur de Freddy 5 (1989) et Predator (1990). Pour le Telegraph, LR n’était pas aussi amicale que l’interprète Carice Van Houten (Nina von Stauffenberg, dans Valkyrie, 2008 ; Melisandre dans Game of Thrones). John Boyega refusa le rôle de Jesse Owens pour celui de Finn dans Star Wars VII, le Réveil de la Force (2015).

Voir aussi :

. Jérôme Bimbenet, Leni Riefenstahl, La cinéaste d’Hitler, Tallandier, Prix de la Biographie 2016

. Lilian Auzas, Riefenstahl, Leo Scheer, 2012

Alexandre Gilbert