Quatre bâtiments du campus de l’Université de Tel-Aviv font partie des quelques 300 édifices emblématiques d’architecture brutaliste en béton inclus dans le nouveau projet de conservation de la ville de Tel-Aviv.

Après la ville blanche, la ville grise. La municipalité de Tel-Aviv, à l’initiative de Jérémie Hoffman, directeur du département de la conservation, vient d’établir une liste de 300 bâtiments classés en béton, construits dans les années 50 à 70 dans le style dit brutaliste, forme architecturale issu du modernisme qui connaissait alors un grand succès dans le monde sous l’influence de l’architecte franco-suisse Le Corbusier.

Les quatre bâtiments du Campus de l’Université de Tel-Aviv, construit en grande partie à cette période, inclus dans cette liste sont le bâtiment Wolfson, qui abrite la Faculté d’Ingénierie, conçu par le célèbre architecte juif américain célèbre Louis Kahn, la Bibliothèque centrale Sourasky construite par les architectes Shulamit Nadler, Michael Nadler et Samuel Bixon, le bâtiment Gilman de la Faculté des Lettres (Werner Joseph Witkover et Arik Bauman) et le bâtiment Mexico de la Faculté des arts (Dan Eytan et Yitzhak Yashar).

Le bâtiment Wolfson est aux yeux d’Hoffman « la façade brutaliste la mieux construite de Tel Aviv ». La Bibliothèque Sourasky et le bâtiment Mexico ont valu à leurs architectes le Prix Rokach d’architecture de la ville de Tel-Aviv.

Tel-Aviv avait été classée en 2004 parmi les sites du patrimoine mondial de l’Unesco pour son style Bauhaus. La ville présente en effet une multiplicité des bâtiments de ce type construits dans les années 30 et 40, qui lui ont valu son titre de Ville blanche.

L’architecture brutaliste, qui désigne des formes de constructions dures et imposantes en béton et jouissait d’une grande considération dans le monde dans les années 50-70, jouit aujourd’hui d’une moins grande popularité. Il avait cependant été largement adopté dans les années 50 par le jeune Etat, en raison de ses matières premières facilement disponibles et bon marché et de son image de stabilité et de croissance.

Parmi les autres bâtiments importants de la liste, on trouve notamment le Tribunal de Tel-Aviv rue Weizman, l’hôtel Hilton et le lycée Alliance à Ramat-Aviv.

Cet article a été publié par le site Les Amis français de l’Université de Tel-Aviv.