Mahmoud Abbas est à la tête d’une énorme machine de propagande qui a pour nom l’Autorité palestinienne (AP). Cette dernière n’a qu’un but : mener une guerre d’usure contre Israël.

Cette machine de désinformation est extrêmement efficace et d’autant plus dangereuse que Mahmoud Abbas jouit d’une influence internationale importante.

Comme le révélait un responsable des services de renseignement de Tsahal, le siège de BDS, l’organisation antisémite de diabolisation d’Israël, se trouve à Ramallah, c’est à dire au QG de l’Autorité palestinienne.

Tout le monde sait que Mahmoud Abbas est très actif dans l’endoctrinement haineux des masses arabes à l’encontre de État juif. Malheureusement, Israël préfère jeter un voile pudique sur les actions du chef de l’AP et de ses services de sécurité.

Le temps est pourtant venu pour Jérusalem de rendre caduques (comme disait l’autre) les Accords d’Oslo et par voie de conséquence l’idée aberrante et suicidaire de la création d’ un « État palestinien ».

Il est évident que ce 22ème État arabe serait une menace existentielle pour Israël qui perdrait en profondeur stratégique et verrait tous les mouvements terroristes de la région prendre la place de Tsahal dans les zones encore contrôlées par cette dernière en Judée-Samarie.

Malheureusement, l’AP possède d’importants soutiens internationaux tant dans le monde musulman qu’en Occident (on peut voir dans cette aura internationale les conséquences nuisibles des Accords d’Oslo – qui comme l’a souligné le professeur Efraim Karsh – ont transformé un mouvement terroriste (l’OLP) en interlocuteur paradoxalement légitimé par Israël aux yeux du monde, y compris par les États-Unis.

Mahmoud Abbas a aussi malheureusement ses laudateurs au sein des « têtes pensantes » des services de sécurité israéliens et de Tsahal qui, soit par idéologie, soit par « confort », préfèrent laisser les mains libres à L’AP.

Ces irresponsables font mine d’oublier que l’organisation d’Abbas soutient le djihadisme en rétribuant les familles de terroristes ayant assassiné des Juifs ou encore que l’AP mène d’incessantes actions internationales pour tenter de délégitimer l’État hébreu aux yeux du monde.

Israël devrait pourtant profiter des mutations brutales qui ébranlent le monde pour se débarrasser enfin de l’organisation de Mahmoud Abbas et reprendre le contrôle total de la Judée-Samarie.

L’AP est devenue d’autant plus une cible légitime pour l’État d’Israël que l’Autorité palestinienne est en train de se réconcilier avec le Hamas (malgré quelques algarades parfois vraies mais surtout souvent simulées entre les deux mouvement terroristes).

Certains médias israéliens jouent les idiots utiles d’Abbas lorsqu’ils relayent les prétendus attentats déjoués par l’AP contre des israéliens,« informations » rapportées comme par hasard au moment même où l’organisation d’Abbas se rapproche du Hamas et donc de l’Iran.

C’est le moment idoine d’en finir avec un ennemi « qui n’est fort que de notre faiblesse » (pour paraphraser Vladimir Jankélévitch) et ainsi pouvoir se concentrer uniquement sur le pire ennemi de l’État juif  : la République Islamique d’Iran.